La Chine a approuvé son 7ème vaccin développé en Chine contre le Covid-19, lui permettant de répondre à la demande croissante dans un contexte d’accélération de la campagne de vaccination de masse.

Le dernier vaccin approuvé a été développé par l’Institut de biologie médicale affilié à l’Académie des sciences médicales de Chine basée à Kunming, la capitale de la province de Yunnan (sud-ouest).

Les essais cliniques de phase I et II ont prouvé la sécurité et l’immunogénicité du vaccin, pouvant déclencher une réponse immunitaire rapide chez les personnes vaccinées, a indiqué le journal Science and Technology Daily.

Au 14ème jour après la 2nde injection, les taux de séroconversion des anticorps neutralisants et des anticorps anti-S atteignent respectivement 96% et 99,33%. La recherche montre aussi que les anticorps, dont la production a été déclenchée par le vaccin, peuvent neutraliser de façon croisée les variants du nouveau coronavirus.

Ce vaccin nécessite deux injections, qui doivent être administrées à un intervalle de deux à quatre semaines, afin d’établir l’immunité chez les personnes vaccinées. D’après les estimations, sa capacité de production pourrait atteindre les 500 millions à 1 milliard de doses par an.

Il s’agit du 5e vaccin inactivé contre le Covid-19 à obtenir une approbation officielle en Chine, ce qui porte la capacité de production chinoise de vaccins inactivés à environ 6 milliards par an, indique Tao Lina, un expert en vaccins basé à Shanghai.

Lire aussi : La Chine encourage la production de vaccins chinois à l’étranger

Celui-ci a indiqué que cela devrait être «suffisant pour répondre à la demande intérieure». Le 9 juin, la Commission nationale de la Santé (CNS) a annoncé que 808,96 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 avaient été administrées à la date du 8 juin 2021.

Cette annonce est survenue trois jours après que Zeng Yixin, le directeur adjoint de la CNS, a confirmé que la Chine visait à vacciner au moins 70 % de sa population cible d’ici la fin de l’année.

Les quatre autres vaccins inactivés approuvés en Chine ont été développés par les groupes Sinopharm, Sinovac Biotech et Shenzhen Kangtai Biological Products.

Lire aussi : Une étude américaine atteste que les vaccins inactivés chinois sont efficaces

Deux vaccins ont été approuvés pour une utilisation d’urgence en Chine :

  • un vaccin à adénovirus recombinant développé conjointement par la société CanSinoBIO basée à Tianjin et une équipe menée par Chen Wei, membre de l’Académie d’ingénierie de Chine (AIC) et chercheur au sein de l’Institut de médecine militaire de l’Académie des sciences militaires
  • un vaccin à sous-unité protéique recombinante développé par Anhui Zhifei Longcom ont tous

Une version inhalée du vaccin de CanSino a aussi été soumise aux autorités chinoises pour une utilisation d’urgence.

Lire aussi : Le premier vaccin inhalé contre le Covid-19 s’applique pour une utilisation d’urgence

Pour parvenir à son objectif en matière de vaccination, la Chine n’approuve pas seulement plus de vaccins pour augmenter l’offre, mais elle élargit aussi la population ciblée pour donner à sa population un meilleur accès aux vaccins.

En effet, la Chine se prépare à vacciner les enfants dès l’âge de trois ans contre le coronavirus, a annoncé le 8 juin un laboratoire pharmaceutique, ce qui devrait faire du pays le premier du monde à distribuer des vaccins aux jeunes enfants.

Lire aussi : Les enfants recevront le vaccin anti-Covid-19 dès 3 ans

Le PDG de Sinovac, Yin Weidong, a annoncé que le vaccin de Sinovac avait été autorisé pour une utilisation d’urgence pour les enfants âgés entre 3 et 17 ans.