China Evergrande Group a annoncé son intention de vendre une participation dans une banque à une société publique de gestion d’actifs, selon l’agence de presse, Reuters.

Lire aussi : « Evergrande, point de basculement pour l’économie chinoise ? »

Cette vente est une occasion pour le promoteur immobilier qui souhaite éviter un défaut de paiement. Selon plusieurs sources, une partie au moins des porteurs d’obligations Evergrande éligibles à un coupon dû mercredi n’ont pas été payés à l’échéance.

Dernièrement, Evergrande n’avait pas respecté une échéance sur un emprunt obligataire. Les coupons dus représentent quelque 47,5 millions de dollars (43 millions d’euros).

Evergrande a une dette globale estimée à plus de 260 milliards d’euros et ses difficultés font craindre un effet domino sur le système financier chinois, voire à l’international, ce qui a obligé la Banque populaire de Chine à promettre de protéger les intérêts des propriétaires de logements.

Lire aussi : Evergrande : la Banque populaire de Chine libère 11,8 milliards d’euros

Un porte-parole d’Evergrande n’a fait aucun commentaire dans l’immédiat sur les coupons dus le 29 septembre. L’agence de presse Reuters n’a pas été en mesure de déterminer si Evergrande avait informé des porteurs d’obligations de ses intentions en la matière.

Le non-paiement à l’échéance ne devrait pas déclencher dans l’immédiat un défaut. Evergrande peut alors compter sur des périodes de grâce de 30 jours courant à partir du 23 septembre et du 29 septembre respectivement pour les deux obligations concernées.

La vente annoncée le 29 septembre de la participation du groupe dans Shengjing Bank devrait représenter près de dix milliards de yuans (1,3 milliard d’euros environ).

Shengjing Bank, qui est l’un des principaux prêteurs du groupe, avait demandé que le produit de cette cession soit consacré à la réduction de ses créances, ces fonds ne devraient pas pouvoir servir à payer les intérêts obligataires.

Dans un document déposé à la Bourse de Hong Kong, Evergrande a précisé qu’il allait vendre 1,75 milliard d’actions Shengjing Bank – soit 19,93% du capital de la banque – au prix unitaire de 5,70 yuans (0,88 dollars) à la société publique de gestion d’actifs Shenyang Shengjing Finance Investment Group.

La participation de Shenyang Shengjing dans Shengjing Bank sera désormais de 20,79%, tandis que celle d’Evergrande tombera à 14,75% contre 34,5%.

En Bourse de Hong Kong, l’annonce de cette cession et les déclarations de la banque centrale sur la protection des consommateurs a permis à l’action Evergrande de rebondir de près de 15% le 29 septembre après une chute de 17% la veille.