Les participants à la Conférence centrale sur le travail économique ont indiqué dans un communiqué de presse que le gouvernement allait maintenir « sa monnaie, le renminbi ou le yuan, fondamentalement stable à un niveau équilibré en 2017, tout en améliorant la flexibilité de son taux de change ».  

Ainsi,  le gouvernement souhaite augmenter la flexibilité du yuan et résorber la bulle immobilière, afin de lutter contre les risques financiers.

La Banque populaire de Chine a décidé de laisser sa monnaie dans une fourchette de 2% autour d’un taux-pivot. Face à la hausse du dollar de ces derniers mois, la banque a régulièrement abaissé ce cours pivot, le yuan se retrouvant ce vendredi à son plus bas niveau face au billet vert depuis la crise financière internationale de 2007-2009, à 6,95 yuan pour un dollar.

Depuis son élection à la présidence des Etats-Unis, le 9 novembre, Donald Trump a accusé la Chine de « dévaluer » sa monnaie pour soutenir ses exportations. Cependant, la Banque Populaire de Chine vend des devises et des bons du Trésor, afin de soutenir le cours du yuan et freiner la fuite des capitaux.

Cependant, le gouvernement a indiqué « la politique monétaire restera prudente et neutre en 2017″ et devront « être plus proactives et efficaces, tandis que les budgets doivent être planifiés pour répondre aux besoins de faire avancer les réformes structurelles du côté de l’offre, de réduire les charges fiscales des entreprises et d’assurer le bien-être du peuple ».

Depuis la chute des marchés boursiers chinois en août 2015, les entreprises et particuliers recherchent des placements sûr à l’étranger, et pouvant leur rapport plus que ce qu’il est possible de gagner sur le marché chinois.

Ces inquiétudes pèsent sur le cours du renminbi. A cela s’ajoute, l’utilisation croissante de crédit de la part de particulier qui souhaite acheter un logement dans des villes où les prix ne cessent de grimper. Les crédits à bas coût font donc monter les prix, créant une bulle.

Dans un tel contexte, le gouvernement a décidé ce vendredi de mettre en place « un mécanisme à long terme axé sur le marché, qui pourra non seulement réduire la bulle immobilière, mais aussi prévenir les fluctuations erratiques » des prix, le communiqué.