Le président américain Donald Trump a affirmé que le gouvernement chinois veut attentdre jusqu’aux élections présidentielles américaines de 2020, afin de poursuivre les négociations avec un président plus accommodant.

« Je ne pense pas que la Chine pourrait signer un accord s’il y avait 2% de chance que je perde les élections », a déclaré le locataire de la Maison blanche, le 26 juillet.

« Ils se diraient: ‘attendons, peut-être que Trump va perdre et que nous pourrons négocier avec une autre andouille+ de l’espèce de ceux qui ont autorisé des accords (commerciaux passés)… Ils se diraient +attendons Joe – Biden – Dodo’ à la place de Trump », a-t-il ajouté.

Ces déclarations interviennent la veille du déplacement à Shanghai d’une délégation américaine. Le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin rencontreront les 29 et 30 juillet leurs homologues chinois.

Cette visite intervient après une interruption des échanges entre Washington et Pékin en mai, car les américains assuraient que les autorités chinoises étaient revenues sur leurs engagements.

En marge du sommet du G20 au Japon fin juin, le président américain Donald Trump avait annoncé une trêve, mais les deux parties ne s’étaient entretenues depuis que par conférence téléphonique.