Jack Ma effectue une rare visite au siège d’Alibaba

par | Mai 11, 2021 | SOCIETE

Jack Ma, fondateur du géant chinois du commerce en ligne Alibaba, s’est fait discret en public ces derniers mois face aux pressions exercées par la Chine sur son groupe. Il a récemment effectué une rare visite sur le campus de Hangzhou, selon des sources au sein de l’entreprise.

Jack Ma, fondateur d’Alibaba

Jack Ma a effectué cette visite à l’occasion du «Ali Day», qui est un événement annuel organisé pour les salariés et leurs familles. Jack Ma s’est fait extrêmement rare en public depuis son intervention le 24 octobre lors d’une conférence à Shanghai, au cours de laquelle il a critiqué la réglementation financière chinoise.

Lire aussi : Le milliardaire Jack Ma a mystérieusement disparu

A la suite de ces déclarations, Alibaba a notamment dû renoncer à l’introduction en Bourse de sa filiale de « fintech » Ant Group, une opération qui était très attendue, estimée à 37 milliards de dollars (31,57 milliards d’euros).

Lire aussi : Le fondateur dAlibaba Jack Ma réapparait après des semaines de silence

Jack Ma a été vu à bord d’une navette sur le campus en compagnie de plusieurs cadres d’Alibaba. Une photo prise par un employé a été consultée par l’agence de presse Reuters.

Sur cette photo, Jack Ma est vêtu d’un t-shirt bleu, d’un pantalon blanc et de chaussures en tissu de style chinois, il est apparu souriant. « C’est tellement excitant de voir Jack », a déclaré l’employé, sous couvert d’anonyme.

Entrepreneur le plus célèbre de Chine, Jack Ma a disparu de la scène publique pendant trois mois avant de réapparaître en janvier 2021 lors d’un entretien par visioconférence avec une centaine d’enseignants de zones rurales de la Chine. Il n’a pas effectué d’autres apparitions publiques depuis.

Les autorités chinoises ont imposé le mois dernier une importante restructuration à Ant Group tandis qu’Alibaba s’est vu infliger une amende de 18,2 milliards de yuans (2,33 milliards d’euros) pour abus de position dominante.

Lire aussi : Ant Group explore les options de sortie de Jack Ma

La Chine veut qu’Alibaba cesse d’obliger les marchands à faire des affaires avec des plateformes informatiques rivales, une pratique appelée «exclusivité marchande», dont les critiques ont aidé à devenir la plus grande opération de commerce électronique de la Chine.

Malgré l’amende de 18 milliards de yuans et des mesures ordonnées par des régulateurs, les dirigeants d’Alibaba restent confiants dans le soutien général du gouvernement envers Alibaba.

Lire aussi : Alibaba écope d’une amende monstre pour pratiques monopolistiques

« Ils affirment notre modèle d’affaires », a déclaré Joe Tsai, vice-président exécutif d’Alibaba. « Nous nous sentons à l’aise qu’il n’y a rien de mal à notre modèle d’entreprise fondamental en tant que société de plate-forme. »

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :