Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a réagit à une question de l’agence de presse officielle syrienne SANA qui a rapporté que le 14 janvier, les forces d’occupation américaines ont utilisé un convoi de 53 camions-citernes pour transporter le pétrole pillé de la province syrienne de Hasakah vers leurs bases en Irak.

Pour Wang Wenbin, « le pillage illégal de la Syrie par les États-Unis a atteint un niveau d’évidence flagrant ». Selon les données du gouvernement syrien, au cours du premier semestre 2022, plus de 80% de la production pétrolière quotidienne de la Syrie a été sortie en contrebande du pays par les troupes d’occupation américaines.

Ce dernier a indiqué qu’au début du mois de janvier 2023, « les forces américaines ont utilisé 60 pétroliers et camions pour expédier le pétrole et le blé qu’elles ont pillés en Syrie. Ce banditisme aggrave la crise énergétique et la catastrophe humanitaire en Syrie. Le droit à la vie du peuple syrien est impitoyablement violé par les États-Unis. Avec peu de pétrole et de nourriture, le peuple syrien lutte encore plus durement pour passer l’hiver ».

Le porte-parole chinois a ajouté que « le niveau de cupidité des États-Unis dans le vol des ressources de la Syrie est aussi frappant que leur «générosité» dans l’octroi d’une aide militaire qui s’élève souvent à des milliards, voire des dizaines de milliards de dollars. Que les États-Unis donnent ou prennent, ils plongent d’autres pays dans la tourmente et le désastre, et les États-Unis en récoltent les fruits pour leur hégémonie et leurs autres intérêts. C’est le résultat du soi-disant «ordre fondé sur des règles» des États-Unis ».