La Chine a indiqué que « la situation actuelle en Lituanie avait été évidemment provoquée par certaines grandes puissances du monde, mais que c’étaient les intérêts de la Lituanie qui avaient été sacrifiés ».

«Le gouvernement lituanien doit supporter toutes les conséquences qui en découleront», a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, lors d’un point de presse quotidien.

Lire aussi : La Chine limite ses liens diplomatiques avec la Lituanie

Il a appelé les autres pays à agir selon leurs propres intérêts fondamentaux et la justice internationale, et à ne pas s’impliquer dans des confrontations inutiles.

Zhao Lijian a déclaré que le fait que la Lituanie permette aux autorités taïwanaises d’établir un «bureau de représentation» dans le pays créait ouvertement la fausse impression qu’il y a «une Chine, un Taïwan» dans le monde, ce qui est un précédent flagrant.

Il a exhorté la Lituanie à réparer immédiatement son erreur et à ne pas sous-estimer la ferme détermination du peuple chinois à défendre la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale de la Chine.

Afin de sauvegarder la souveraineté nationale et les normes fondamentales régissant les relations internationales, Beijing a rétrogradé dimanche ses relations diplomatiques avec Vilnius au niveau de chargé d’affaires.

La Première ministre lituanienne Ingrida Simonyte a affirmé que le «bureau de représentation» n’avait pas de statut diplomatique formel, affirmant que cette démarche ne signifiait aucun conflit ou désaccord avec la politique d’«une seule Chine».

Pour Zhao Lijian, «de telles remarques ont vraiment révélé les intentions cachées de la Lituanie.» Il a indiqué que Pékin avait envoyé un avertissement « sévère » aux autorités taïwanaises, qui ont déclaré que « le soi-disant bureau de représentation » en Lituanie était une «percée diplomatique» majeure.

«Les tentatives afin de trouver un soutien étranger pour des manipulations politiques se révéleront une impasse», a-t-il avancé, en parlant de Taiwan.

Lire aussi : La tension entre la Chine et la Lituanie s’intensifie

Interrogé sur la prochaine décision que prendrait la Chine, Zhao Lijian a indiqué que la Chine « prendrait toutes les mesures nécessaires pour défendre la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale et protéger ses intérêts fondamentaux ».

La principale préoccupation est maintenant de savoir si la Lituanie s’accrochera à de mauvaises actions ou corrigera ses erreurs, a-t-il ajouté.

De son côté, la Commission européenne a déclaré qu’elle ne considérait pas la décision de la Lituanie comme une violation de la politique d’« une seule Chine » de l’UE.

En réponse, Zhao Lijian a avancé que l’Union Européenne devrait honorer sa parole plutôt que de revenir sur ses promesses.