Source CGTN – Le 4 janvier, la Chine et les Philippines ont promis de promouvoir leur coopération stratégique globale, des accords de coopération ayant été signés dans divers domaines tels que la Nouvelle route de la soie, l’agriculture et la pêche, les infrastructures, la finance, les douanes, le commerce électronique et le tourisme.

L’accord a été conclu lors d’entretiens entre le président chinois Xi Jinping et le président philippin Ferdinand Romualdez Marcos Jr. C’est le premier chef d’État étranger que la Chine reçoit en cette nouvelle année.

Il s’agit également de la première visite du président Marcos en Chine après son entrée en fonction ainsi que sa première visite officielle dans un pays ne faisant pas partie de l’ANASE, ce qui démontre pleinement la haute importance que la Chine et les Philippines attachent à leurs relations bilatérales.

Lire aussi : Aux Philippines, les Etats-Unis veulent confronter la Chine

En 1974, M. Marcos avait accompagné sa mère, l’ancienne première dame Imelda Marcos, lors d’un voyage à Beijing. Les deux pays avaient établi des relations diplomatiques dans l’année qui avait suivi.

Mettre en synergie les stratégies de développement

La Chine donne systématiquement la priorité aux Philippines dans sa diplomatie de voisinage et considère ses relations avec les Philippines à travers une perspective stratégique et globale, ainsi que l’a déclaré le président Xi Jinping.

La Chine et les Philippines ont convenu de mener leur coopération dans les quatre domaines clés que sont l’agriculture, les infrastructures, l’énergie et les échanges culturels et interpersonnels, a-t-il expliqué, appelant à des efforts supplémentaires pour favoriser la dynamique de développement et créer de nouveaux points forts dans ces domaines.

Le président Xi Jinping a ajouté que la Chine était prête à travailler avec les Philippines pour gérer correctement les questions maritimes par le biais de consultations amicales, et à reprendre les négociations sur l’exploitation du pétrole et du gaz.

Le président Marcos a déclaré que les Philippines étaient disposées à exploiter leur potentiel avec la Chine, à continuer d’enrichir la connotation des relations bilatérales et à approfondir la coopération dans les domaines de l’agriculture, des infrastructures, de l’énergie, de la culture, du commerce, des investissements, des sciences et technologies et de l’économie numérique.

Il a statué que la Chine était le partenaire coopératif le plus solide des Philippines. « Rien ne peut arrêter la poursuite et le développement de l’amitié entre nos deux pays. »

La Chine était le premier partenaire commercial des Philippines en 2021, avec un commerce total évalué à 38,35 milliards de dollars. Selon la Commission nationale du développement et de la réforme chinoise, il s’agissait également du deuxième plus grand marché d’exportation du pays avec une valeur de 11,55 milliards de dollars et d’une source importante d’importations d’une valeur de 26,8 milliards de dollars.

La Chine est également une source importante pour l’aide officielle apportée au développement des Philippines, et la deuxième source de touristes avant la pandémie de COVID-19.

La Nouvelle route de la soie proposée par la Chine est en collaboration directe avec les programmes «Build, Build More» et «Build Better More» des Philippines.

Renforcer la coopération régionale 

La Chine est prête à travailler avec les Philippines et d’autres pays de l’ASEAN pour se concentrer sur la coopération, le développement et le maintien de la centralité de l’ASEAN dans la coopération régionale, a annoncé le président Xi Jinping.

Notant que la Chine et les Philippines étaient des pays en développement en Asie, il a déclaré que le développement de ces deux pays était enraciné dans un contexte de bon voisinage et d’amitié, et qu’ils faisaient également partie d’une grande famille asiatique caractérisée par une coopération gagnant-gagnant.

Il a ajouté que la Chine appréciait le soutien des Philippines à l’Initiative pour le développement mondial et à l’Initiative pour la sécurité mondiale, et qu’elle était prête à travailler avec les Philippines pour accroître le soutien mutuel et sauvegarder les intérêts communs de ces deux pays et ceux d’autres pays en développement.

Le président Marcos a déclaré que les Philippines adhéraient à la politique de la «Chine unique».

«Je me réjouis de maintenir une communication étroite avec le président Xi, de renforcer la coopération à tous les niveaux, d’ouvrir un nouveau chapitre dans nos relations bilatérales et de travailler ensemble pour mieux relever les défis et les problèmes auxquels nous sommes tous deux confrontés», a-t-il expliqué.

Lors de son départ le 3 janvier pour la Chine pour cette visite d’État d’une durée de trois jours, le président Marcos a également souligné qu’il allait «ouvrir un nouveau chapitre» dans la coopération stratégique globale avec la Chine.