La Chine a décidé de prendre des contre-mesures contre les géants américains de l’armement Raytheon Company et Lockheed Martin, des entreprises militaires américaines engagées depuis longtemps dans la vente d’armes à Taïwan.

Pékin estime que ces entreprises américains ont « gravement porté atteinte à la souveraineté et aux intérêts de sécurité de la Chine ».

Lire aussi : Joe Biden a approuvé la vente d’arme à Taïwan

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a indiqué lors d’une conférence de presse que « les ventes d’armes américaines à Taïwan ont gravement violé le principe d’une seule Chine et les trois accords sino-américains, et les communiqués conjoints, en particulier celui du 17 août ».

Les Etats-Unis « ont gravement porté atteinte à la souveraineté et aux intérêts de sécurité de la Chine et ont gravement nui aux relations sino-américaines, ainsi qu’à la paix et la stabilité à travers le détroit de Taiwan », a assuré le porte-parole de la diplomatie chinoise. Ce dernier a ajouté que « la Chine s’oppose fermement à cet acte et condamne fermement une telle pratique. »

Le porte-parole a ajouté que le gouvernement chinois avait décidé de prendre des contre-mesures contre ces entreprises américaines, conformément aux dispositions pertinentes de la loi sur les sanctions étrangères, afin de sauvegarder la souveraineté et les intérêts de sécurité de la Chine.

« La Chine exhorte une fois de plus le gouvernement américain et les parties concernées à respecter le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, et à arrêter les ventes d’armes à Taiwan ainsi que les contacts militaires avec l’île », a déclaré Wang Wenbin.

Ce dernier a conclut le sujet en assurant que « la Chine continue à prendre toutes les mesures nécessaires en fonction de l’évolution de la situation pour sauvegarder fermement sa souveraineté et ses intérêts de sécurité ».