La Chine pousse les gouvernements locaux à émettre les 1,51 billion de RMB (220 milliards de dollars) restants de nouvelles obligations à usage spécial, afin de stimuler l’économie d’ici la fin octobre.

Banque populaire de Chine

Le pouvoir central a incité les autorités locales à emprunter 220 milliards de yuans, d’ici le 31 octobre afin de redynamiser l’économie chinoise, mais ils ne peuvent pas utiliser ces emprunts pour n’importe comment.

Dans un avis publié par le ministère des Finances, une liste a été diffusé indiquant comment l’argent des obligations spéciales ne peut pas être utilisé. La liste comprend le remplacement de la dette existante, le financement de projets d’éléphants blancs, le paiement des salaires et des retraites, l’achat de terres et l’investissement dans des projets immobiliers.

Le document rappelle que les fonds provenant de nouvelles obligations spéciales doivent être utilisés pour des projets de bien-être public générateurs de revenus. Le montant du financement doit être mis en balance avec les recettes attendues.

Ces projets comprennent les infrastructures de transport, l’énergie, l’agriculture, la foresterie, la conservation de l’eau, les projets de protection écologique et environnementale, les services de subsistance, les installations de la chaîne d’approvisionnement à température contrôlée, l’administration municipale et l’infrastructure des parcs industriels, a déclaré le ministère.

Au cours de cette année en proie à une pandémie, le gouvernement central a autorisé les gouvernements locaux à emprunter 74,4% de plus pour des projets spéciaux que l’année dernière, augmentant l’allocation à 3,75 billions de RMB (486 milliards d’euros) pour 2020 de 2,15 billions de RMB (279 mds €) en 2019. Au 14 juillet, 2,24 billions de RMB (288 mds €) de ces obligations spéciales ont été émises.