Le récent ralliement du Burkina Faso à la Chine a été vivement critiqué par Taipei, qui accuse le gouvernement chinois d’utiliser la «diplomatie du chéquier» ou «diplomatie du dollar» pour attirer les alliés de Taïwan.

La Chine et le Panama ont officiellement annoncé l’établissement de relations diplomatiques le 13 juin 2017, après avoir rompu ses relations avec Taïwan. La République dominicaine a également signé un communiqué conjoint à Beijing pour établir des relations diplomatiques le 1er mai 2018.

A l’occasion d’une conférence de presse, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying a assuré que «les affirmations de Taïwan selon lesquelles la partie continentale de la Chine œuvre à une ‘diplomatie du dollar’ sont sans fondement et entièrement calomnieuses».

Taïwan s’insurge de la «diplomatie du chéquier» de la Chine

Hua Chunying a rappelé que «le Burkina Faso avait reconnu et s’était engagé à respecter le principe d’une seule Chine et à reprendre ses relations diplomatiques avec la Chine sans aucune condition préalable».

«Il n’y a qu’une seule Chine: Taïwan est une partie inaliénable du territoire chinois, et le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légitime représentant la Chine. Ceci est reconnu non seulement par une résolution des Nations Unies, mais aussi par une écrasante majorité de la population mondiale», a-t-elle déclaré en réponse aux accusations de «diplomatie du dollar».

Le 1er mai 2018, Taiwan perd un nouvel allié diplomatique en Amérique latine, la République dominicaine a mit fin à relations officielles bilatérales établies le 9 avril 1941, soit depuis 77 ans.

Le ministre des affaires étrangères Joseph Wu avait alors détaillé que depuis la rupture diplomatique avec le Panama en juin 2017, «la Chine multiplie son influence auprès des alliés taïwanais en proposant des aides financières mirobolantes, ce qui s’est confirmé avec la République dominicaine», a expliqué Radio Taïwan International.

Un communiqué annonçant le rétablissement des relations diplomatiques a été signé par le conseiller d’Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi et par le ministre burkinabé des Affaires étrangères Alpha Barry à Beijing, le 26 mai 2018.