Annonce du président Xi Jinping en 2017, la Foire internationale des importations de Chine entre dans le cadre de «La Ceinture et la Route» pour la coopération internationale. A quelques jours de l’ouverture de l’événement, et dans un contexte de guerre commerciale sino-américaine, Beijing a décidé de «réaffirmer son attachement au libre-échange et au multilatéralisme».

L’Exposition sera composée de deux sections, le commerce de biens et commerce de services. Une section commerce de biens composée de 6 zones s’étendra sur 180 000 m2, comprenant les équipements intelligents haut de gamme, l’électronique grand public et appareils électroménagers, des voitures, vêtements, accessoires et biens de consommation, des produits alimentaires et agricoles, ainsi que du matériel médical et produits de soins médicaux.

La section du commerce des services possède une superficie d’au moins 30 000 m2, où seront exposés les secteurs du tourisme, des technologies émergentes, de la culture et de l’éducation, de la conception créative et de l’externalisation des services.

Voir le site internet de la foire, qui se tiendra du 5 au 10 novembre à Shanghai  https://www.ciie.org/zbh/en/

Cette toute première Foire internationale des importations de Chine est organisée par le ministère chinois du commerce et par l’administration municipale populaire de Shanghai. Elle est appuyée par l’Organisation mondiale du commerce, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel.

Interrogé par l’agence de presse, Xinhua, l’ancien ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy a estimé que cet événement est «une opportunité formidable» pour les entreprises européennes.

Selon lui, la foire sera «une occasion à la fois pour les Chinois de montrer l’évolution extraordinaire de l’économie chinoise, et également de permettre aux Chinois d’ouvrir leur marché aux entreprises européennes».

De son côté, le vice-président Bakary Maguiraga de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-CI), a estimé «que chacun de nous s’y implique, de sorte à faire de notre participation à cette première édition une parfaite réussite».

Pour le Conseiller économique de l’ambassade de Chine en Côte d’Ivoire, Sun Liang, cette foire est «la matérialisation de l’une des ambitions du président Xi Jiping, un signe d’ouverture du marché chinois,  et une opportunité pour les entreprises ivoiriennes de tisser des partenariats».