La Journée mondiale de l’environnement du 5 juin aura lieu en Chine, d’après le chef de la délégation chinoise aux Nations Unies, Zhao Yingmin, vice-ministre de l’Écologie et de l’environnement, et Joyce Msuya, la directrice exécutive par intérim d’ONU-Environnement.

Elle sera célébrée cette année sur le thème «La pollution de l’air», car chaque année environ 7 millions de personnes dans le monde meurent prématurément des causes la pollution atmosphérique, dont environ 4 millions en Asie-Pacifique.

Cette journée vise à inciter les gouvernements, l’industrie, les communautés et les individus à se pencher sur les possibilités existantes en termes d’énergies renouvelables et de technologies vertes afin d’améliorer la qualité de l’air.

Le gouvernement chinois s’est engagé à organiser les célébrations dans plusieurs villes et Hangzhou (Zhejiang). Cette annonce fait suite à la publication d’un rapport de synthèse sur le contrôle de la pollution atmosphérique effectué depuis les vingt dernières années à Beijing.

«Le pays a fait preuve d’un leadership remarquable dans la lutte contre la pollution atmosphérique. La nation peut maintenant aider le monde à agir plus efficacement. La pollution atmosphérique est une urgence mondiale qui nous concerne tous. La Chine va maintenant diriger la campagne et encourager la prise de mesures sur le plan mondial afin de sauver des millions de vies», a précisé Joyce Msuya.

Grâce à l’essor de son secteur des énergies vertes, la Chine est devenue un leader des problématiques liées à la protection du climat. Le pays possède la moitié des véhicules électriques et 99% des bus électriques du monde.

«La Chine sera un très bon organisateur des célébrations de la Journée mondiale de l’environnement», a affirmé Joyce Msuya. En organisant la Journée mondiale de l’environnement, Beijing sera en mesure de présenter ses innovations et ses progrès pour un environnement plus sain.