dimanche, février 25

L’ASEAN s’oppose aux actions « provocatrices » dans le détroit de Taiwan

Le bloc régional d’Asie du Sud-Est s’est opposé aux actions « provocatrices » dans le détroit de Taiwan tout en soutenant la « politique d’une seule Chine » et en proposant de jouer son rôle pour faciliter un dialogue pacifique entre toutes les parties, dans le respect de la Charte des Nations Unies.

« L’ASEAN est préoccupée par la volatilité internationale et régionale, en particulier par le développement récent dans la zone adjacente à la région de l’ASEAN », ont déclaré les dix ministres des Affaires étrangères de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est dans un communiqué conjoint publié par le Cambodge.

Lire aussi : Nancy Pelosi assure le soutien des Etats-Unis à Taiwan

Le Cambodge préside actuellement l’ASEAN et ses hauts diplomates se réunissent dans la capitale Phnom Penh pour leur sommet régulier. Sans nommer directement le détroit de Taïwan, l’ASEAN a déclaré que les développements à travers le détroit pourraient conduire à « des erreurs de calcul, de graves confrontations, des conflits ouverts et des conséquences imprévisibles entre les grandes puissances ».

La déclaration est intervenue alors que la Chine lançait des exercices militaires à tir réel de quatre jours autour de Taïwan autonome après que la présidente de la Chambre des États-Unis, Nancy Pelosi, ait effectué un voyage inopiné dans la nation insulaire, un premier voyage sur l’île autonome par un président de la Chambre des États-Unis en exercice. 25 ans.

Lire aussi : La visite de Nancy Pelosi vivement critiquée par Wang Yi

En 1997, le républicain Newt Gingrich a été le dernier président de la Chambre à visiter l’île, qui a maintenu son indépendance depuis 1949. La Chine a fustigé les Etats-Unis au cours de ce voyage, le qualifiant de « provocation », dont les conséquences seront à la charge de la partie américaine.  Cependant, l’ASEAN a appelé à une « retenue maximale » et a exhorté toutes les parties à « s’abstenir de toute action provocatrice ».

Taïwan a exhorté les marins taiwanais à éviter les zones où se déroulent des exercices militaires, car son ministère de la Défense a averti que l’action militaire chinoise aurait un impact sur les routes commerciales de l’île.

L’ASEAN a appelé au respect des principes de la Charte des Nations Unies et du Traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est.

Le chef de l’ONU, Antonio Guterres, a également réitéré la position de l’ONU sur le détroit de Taiwan : « Notre position est très claire, nous respectons les résolutions de l’Assemblée générale (de l’ONU), la politique d’une seule Chine, et c’est l’orientation que nous avons dans tout ce que nous avons fais. »

« Nous réitérons le soutien des États membres de l’ASEAN à leur politique respective d’une seule Chine », ont souligné les hauts diplomates de l’ASEAN. « Le monde a un besoin urgent de sagesse et de responsabilité de tous les dirigeants pour défendre le multilatéralisme et le partenariat, la coopération, la coexistence pacifique et une concurrence saine pour nos objectifs communs de paix, de stabilité, de sécurité et de développement inclusif et durable », ont-ils déclaré. ajoutée.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *