« Les contre-mesures de la Chine à l’encontre de la visite à Taiwan de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, seront résolues, fortes et efficaces », a déclaré une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Une promesse quasiment tenue car Pékin a décidé de suspendre l’importation de certains fruits et poissons de Taïwan, ainsi que l’exportation de sable vers l’île, en réaction à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi. Pékin a également condamné sa venue et a lancé des exercices militaires autour de l’île, qu’elles considèrent comme partie intégrante de la Chine.

Lire aussi : Pékin annonce des sanctions commerciales contre Taïwan

De plus, « en réponse à la provocation flagrante de Nancy Pelosi », la Chine a décidé d’adopter des sanctions à son encontre et des membres de sa famille proche, conformément aux lois de la République populaire de Chine, a annoncé Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

« Au mépris des graves préoccupations et de la ferme opposition de la Chine, Nancy Pelosi a insisté pour se rendre à Taiwan. Cela constitue une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine, porte gravement atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la Chine, foule délibérément aux pieds le principe d’une seule Chine et menace la paix et la stabilité à travers le détroit de Taiwan », a ajouté la porte-parole.

Par la suite, la Chine a indiqué qu’« au mépris de la forte opposition et des sérieuses représentations de la Chine, des contre-mesures ont été décidé » contre les Etats-Unis :

  • Annulation de la discussion entre les commandants des théâtres d’opérations de la Chine et des Etats-Unis.
  • Annulation des pourparlers de coordination des politiques de défense entre la Chine et les Etats-Unis.
  • Annulation des réunions sur l’Accord consultatif militaire maritime sino-américain.
  • Suspension de la coopération sino-américaine sur le rapatriement des immigrants illégaux.
  • Suspension de la coopération sino-américaine en matière d’assistance judiciaire dans les affaires pénales.

Hua Chunying a indiqué que les Etats-Unis et « les forces séparatistes de l’indépendance de Taiwan devront assumer toutes les conséquences qui en découlent ». Cette dernière a souligné que « chaque provocation des Etats-Unis à l’encontre de la Chine les mettait dans l’embarras ».

Hue Chunying a indiqué lors d’un point presse que le dernier exemple était que « Mme Pelosi et d’autres avaient incité à la violence à Hong Kong et avaient préconisé le soi-disant beau paysage. Cependant, ils n’ont fait qu’accélérer la transition de Hong Kong du chaos à la stabilité et à la prospérité et fait briller à nouveau la Perle de l’Orient ».

Ces dernières années, Washington « n’a cessé de déformer, d’obscurcir et de vider de son sens le principe d’une seule Chine. Elle cherche aussi effrontément à améliorer les relations entre les Etats-Unis et Taiwan et encourage les activités séparatistes liées à l’indépendance de Taiwan », a poursuivi Hua Chunying.

Selon elle, « la position du gouvernement et du peuple chinois sur la question de Taiwan est cohérente. La sauvegarde résolue de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Chine est la volonté ferme de plus de 1,4 milliard de Chinois. Aucun pays, aucune force ou aucun individu ne doit sous-estimer la ferme résolution, la forte volonté et la grande capacité du gouvernement et du peuple chinois à défendre la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Etat et à réaliser la réunification et le renouveau de la nation ».