Dans un message publié sur les réseaux sociaux, l’association française qui œuvre « pour une image plus juste des français d’origines asiatiques et des asiatiques de France, luttons contre les discriminations et les préjugés », dénonce les actes racistes contre les africains en Chine.

Depuis plusieurs jours, la presse occidentale se fait l’écho – non sans arrière pensée – d’actes racistes à l’encontre d’Africains en Chine. A Canton, le Guangzhou des Africains, ces derniers auraient été expulsés d’hôtels, de logements ou interdits d’entrer dans un Mc Donald’s.

Ces actes sont inqualifiables et parce que nous combattons tous les racismes, nous les condamnons fermement. L’origine serait qu’un groupe d’Africains cantonnés en quarantaine seraient sortis de leur confinement provoquant panique et réactions disproportionnées.

Nous n’en savons rien, nous n’étions pas là ! Quoique qu’il en soit la réaction de quelques centaines de Chinois – les autorités locales en fait – n’est pas le fait d’un peuple d’un milliard et demi d’habitants.

On accuse avec raison ou non la Chine de s’implanter en Afrique pour ses matières premières. Comme si la colonisation de ce continent par les pays occidentaux l’avait été par pure philanthropie !

Devons nous rappeler l’esclavage et la traite transatlantique qui dura quatre siècles ! On n’aime pas trop que l’on vienne piétiner dans nos prés carrés ! Les quotidiens « Le Monde » des 12, 13 et 14 avril 2020 que l’on ne peut guère suspecter de sinophilie rappelle que la Chine multiplie les dons d’équipements médicaux en Afrique.

Quelques esprits retors ne manqueront pas de souligner que le virus venant de l’Empire du Milieu, rien que de plus normal ! Or ce même journal nous apprend aussi que la Chine est présente médicalement en Afrique depuis les années 1960 avec plus de 20 000 personnels de santé ayant soigné 200 millions de personnes.

Lors du virus Ebola – 2013 à 2016 – qui a fait 11 000 morts, la Chine avait déployé 1200 médecins et infirmières alors que le virus ne venait pourtant pas de Chine. Ceci pour dire que les réactions imbéciles et racistes de quelques Chinois ne doivent pas entacher l’action et l’amitié entre la Chine et l’Afrique, a conclut l’association.