Le gouvernement chinois a décidé de fermer temporairement le Consulat à Tamatave, à partir du 15 avril, jusqu’à une date ultérieure, non communiquée pour le moment. Dans son communiqué, le gouvernement a souhaité – par cette fermeture – « approfondir la réforme des missions consulaires à l’étranger pour une attribution optimisée des ressources et une meilleure efficacité ».

L’ensemble des affaires diplomatiques et consulaires est transféré à l’Ambassade de Chine à Madagascar. En dépit de la fermeture du consulat, Pékin et Antananarivo ont considéré « unanimement que la fermeture temporaire du Consulat chinois à Tamatave n’affecterait pas le développement des relations entre les deux pays ».

Vue de Tamatave

Vue de Tamatave

Les autorités chinoises ont tenu à rappeler que « Madagascar est un partenaire important de la Chine en Afrique. Les relations entre les deux pays se sont développées dans d’heureuses conditions depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques en 1972 ».

Depuis l’élection de Hery Rajaonarimampianina, en janvier 2014 et le début d’une sortie de crise politique, un « nouveau contexte » s’est instauré, « les relations d’amitié et de coopération sino-malgaches ont devant elles d’excellentes opportunités de développement ».

Le gouvernement chinois « attache une haute importance à ces relations et entend travailler ensemble avec la partie malgache pour que la coopération amicale et mutuellement bénéfique sino-malgache dans tous les domaines accède sans cesse à de nouveaux paliers ».

L’Ambassade de Chine à Madagascar va « consolider davantage l’amitié entre les deux peuples, promouvoir la coopération bilatérale et mieux servir la communauté chinoise à Madagascar », souligne le communiqué de presse.