Le président philippin Rodrigo Duterte a une nouvelle fois remercié la Chine pour avoir fait don aux Philippines d’un lot de vaccins CoronaVac contre le Covid-19, fabriqués par la firme pharmaceutique chinoise Sinovac.

Vaccin du laboratoire SinoVac

« Du fond du cœur et avec une immense gratitude, je vous remercie, vous le peuple et le gouvernement chinois, pour votre grande générosité », a déclaré Roberto Duterte dans un discours diffusé le 1er mars à la télévision publique.

Un lot de vaccins de Sinovac donné par la Chine est arrivé le 28 février aux Philippines, CoronaVac devient ainsi le premier vaccin contre le Covid-19 à atteindre le pays d’Asie du Sud-Est.

Les Philippines ont donc reçu 600.000 doses de vaccin chinois, leur permettant de démarrer la campagne de vaccination, le 1er mars. De hauts responsables gouvernementaux et des personnels de santé ont été les premiers à avoir reçu le vaccin de Sinovac.

Ce vaccin chinois a reçu une autorisation – en urgence – par l’autorité philippine de réglementation des médicaments. Or, l’autorité n’avait pas recommandé le CoronaVac pour les personnels de santé en raison de son taux d’efficacité inférieur à celui de ses concurrents. Mais un groupe consultatif – qui conseille le gouvernement – l’a autorisé pour ceux qui le souhaitent.

Pour Roberto Duterte, la réception des vaccins envoyés par la Chine constitue une nouvelle étape dans la lutte des Philippines contre le Covid-19. « J’adresse ma sincère gratitude au peuple et au gouvernement chinois pour ce geste d’amitié et de solidarité, typique du partenariat Philippines-Chine », a indiqué ce dernier dans son discours.

Roberto Duterte a affirmé que les dons de la Chine contribueraient grandement à la reprise économique des Philippines après le lancement de la vaccination. D’ailleurs, le gouvernement souhaite vacciner jusqu’à 70 millions de Philippins en 2021, pour atteindre l’immunité collective, en commençant par les professionnels de santé, les personnes âgées et les communautés les plus démunies.

Le pays est également en discussion avec différentes sociétés pharmaceutiques, dont Sinovac, pour acheter plus de 160 millions de doses de vaccin cette année.