Le premier satellite martien de Chine, orbiteur de la mission Tianwen 1, a commencé à effectuer des relevés de télédétection de la planète rouge, a annoncé l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA).

Cette dernière a déclaré que l’orbiteur avait effectué le 8 novembre sa cinquième manœuvre de vol pour entrer sur une orbite elliptique, afin d’effectuer des opérations de télédétection.

Voyageant sur une orbite avec son point le plus proche à 265 kilomètres de Mars, l’engin fait désormais 3,5 fois le tour de la planète par jour. Il utilise ses sept charges utiles de mission scientifique, dont un spectromètre minéral et une caméra haute résolution.

Le but est de recueillir des informations sur la structure géologique de la planète, les types de sols, les environnements spatiaux et la couche ionisée atmosphérique ainsi que d’autres éléments cruciaux, a indiqué l’administration chinoise.

Le CNSA a indiqué que le satellite continuerait à relayer les signaux entre le rover Zhurong et les contrôleurs sur Terre.

Les concepteurs de l’orbiteur, travaillant à l’Académie de technologie des vols spatiaux de Shanghai (SAST), ont expliqué que l’engin avait le 9 novembre orbité autour de Mars pendant 272 jours et que son équipement était en bon état.

La sonde Tianwen 1, nommée d’après un ancien poème chinois, a été lancée le 23 juillet 2020 depuis le Centre de lancement spatial de Wenchang, dans la province de Hainan (sud), devenant ainsi la première mission d’exploration interplanétaire indépendante du pays.

Lire aussi : Le rover « Zhurong » envoie ses premières photos de la planète Mars

L’engin spatial était formé de deux composants principaux : un rover et un orbiteur. Il a parcouru plus de 470 millions de kilomètres et a effectué plusieurs manœuvres de trajectoire avant d’entrer en orbite martienne le 10 février.

Le rover Zhurong s’est ensuite posé sur la planète le 15 mai et s’est séparé de sa plateforme d’atterrissage une semaine plus tard. Le 8 novembre dans la soirée, Zhurong avait travaillé 177 jours et parcouru 1253 mètres sur la planète rouge, à environ 384 millions de kilomètres de la Terre.

À la mi-octobre, la mission Tianwen 1 avait généré plus de 420 gigaoctets de données primaires, Zhurong à lui seul ayant obtenu environ 10 Go de données primaires, selon des sources de la CNSA.