mardi, mars 26

Le Sri Lanka demande à la Chine de reporter la visite d’un navire militaire

Le gouvernement du Sri Lanka a déclaré ce 8 août qu’il avait demandé à la Chine de reporter la visite prévue d’un navire chinois dans le pays insulaire après avoir initialement approuvé son arrivée cette semaine, cédant ainsi à la pression diplomatique de son voisin indien, qui souhaitait que le navire militaire ne soit pas admis.

Lire aussi : Tension entre l’Inde et la Chine à propos d’un port sri-lankais

Le Yuan Wang 5 devait arriver le 11 août au port de Hambantota, construit et loué par la Chine, dans le sud du Sri Lanka. Le port, d’une valeur de 1,5 milliard de dollars, est situé près de la principale route maritime reliant l’Asie à l’Europe.

Le navire chinois devrait s’y arrêter pour un réapprovisionnement de cinq jours. Selon Refinitiv Eikon, il navigue actuellement dans l’est de l’océan Indien.

Certains analystes de sécurité étrangers décrivent le Yuan Wang 5 comme l’un des navires espions chinois de poursuite spatiale de dernière génération, utilisé pour surveiller les lancements de satellites, de fusées et de missiles balistiques intercontinentaux.

Le Pentagone a indiqué que les navires Yuan Wang sont exploités par la Force de soutien stratégique de l’Armée populaire de libération. Laissant craindre à New Delhi que son rival plus grand et plus puissant, la Chine, n’utilise Hambantota comme base militaire dans l’arrière-cour de l’Inde.

Le ministère des affaires étrangères du Sri Lanka a déclaré que le 12 juillet, il avait approuvé l’arrivée du navire pour ce mois-ci. Mais « à la lumière du besoin de consultations supplémentaires, le ministère a communiqué à l’ambassade de la République populaire de Chine à Colombo de reporter la visite dudit navire au port de Hambantota », a déclaré le ministère dans un communiqué.

L’Inde a déclaré à la fin du mois de juillet qu’elle surveillait la visite prévue du navire, ajoutant que New Delhi protégerait sa sécurité et ses intérêts économiques. L’Inde a dit avoir déposé une protestation verbale auprès du gouvernement sri-lankais.

Interrogé sur la controverse concernant le navire, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a déclaré que les relations de la Chine avec le Sri Lanka n’étaient « pas dirigées contre des tiers ».

Ce dernier a dit prendre note des derniers éléments d’information concernant l’arrêt du navire Yuan Wang 5, il a assuré que « le Sri Lanka est un centre de transport dans l’océan Indien. Des navires de recherche scientifiques de divers pays, dont la Chine, ont fait des appels portuaires au Sri Lanka pour la réapprovisionnement ».

« La Chine exerce toujours la liberté de la haute mer conformément à la loi et respecte pleinement la compétence des pays côtiers sur les activités de recherche scientifique dans les eaux sous leur juridiction », a indiqué le porte-parole de la diplomatie chinoise.

Wang Wenbon a aussi souligné le fait que « le Sri Lanka est un pays souverain. Il a le droit de développer des relations avec d’autres pays en fonction de ses intérêts de développement. Avoir une coopération normale est le choix indépendant fait par nos deux pays. Il sert les intérêts partagés des deux parties et ne cible aucun tiers« .

« Il est tout à fait injustifié pour certains pays de citer les soi-disant «problèmes de sécurité» pour faire pression sur le Sri Lanka. Alors que le Sri Lanka se lance avec des difficultés économiques et politiques, l’interférer gravement dans l’échange normal et la coopération du Sri Lanka avec d’autres pays est d’exploiter sa vulnérabilité, qui est moralement irresponsable et contre les normes fondamentales régissant les relations internationales. Nous exhortons les parties concernées à voir les activités de recherche scientifique marine en Chine sous un jour rationnel et à cesser de perturber l’échange normal et la coopération entre la Chine et le Sri Lanka », a conclut ce dernier lors d’un point presse.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *