Le président américain Donald Trump a averti la Chine le 5 janvier qu’elle ne pourrait plus « voler les emplois et la richesse des Américains » et a exigé des « changements structurels » de Beijing pour mettre fin à ses pratiques commerciales « injustes ».

Dans son discours solennel sur de l’état de l’Union devant le Congrès, il a assuré :

« J’ai beaucoup de respect pour le président Xi et nous travaillons à un nouvel accord commercial avec la Chine, mais il doit inclure des changements structurels réels pour mettre fin aux pratiques commerciales injustes, réduire notre déficit chronique et protéger les emplois américains ».

Ce dernier a déclenché en juillet 2018 une véritable guerre commerciale contre la Chine à travers une hausse des taxes douanières de 250 milliards de dollars sur les importations chinoises. L’objectif était d’amener la Chine sur la table des négociations, afin qu’elle réforme son modèle économique et réponde aux exigences de Washington.

Donald Trump et son homologue Xi Jinping ont conclu une trêve de 90 jours lors de leur sommet à Buenos Aires le 1er décembre. Des négociations se tiennent depuis sur la propriété intellectuelle, le rééquilibrage de la balance commerciale, mais aussi le transfert forcé de technologie.

Les deux parties se sont déjà rencontrées à Beijing et à Washington et doivent se retrouver sous peu dans la capitale chinoise à la mi-févrierr. Elles doivent trouver un consensus avant le 1er mars, date butoir.

Les présidents Xi JInping et Donald Trump devraient se rencontrer en ce mois de férvier pour négocier en tête à tête les points les plus délicats et mettre la dernière main à un accord.

En cas d’échec, Donald Trump a menacé de faire passer les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés de 10% actuellement à 25%. Donald Trump a de nouveau affirmé que les tarifs douaniers imposés sur les produits chinois rapportaient des milliards de dollars au Trésor américain. Mais les taxes sont surtout payées par les importateurs américains, pas par les chinois.