L’e-yuan, la monnaie numérique, s’implante progressivement en Chine

par | Juil 5, 2021 | ECONOMIE

La monnaie numérique de Chine, e-yuan ou E-CNY, est nommée la DCEP (Digital Currency Electronic Payment). Familièrement appelée le « yuan numérique« , elle a été lancée en 2015.

Le projet DCEP, principalement fondé sur la modernisation du système de paiement national et le rattrapage à l’ère de l’économie numérique, a pour ambition d’augmenter l’efficacité et de réduire les coûts et de servir le système de paiement de détail en particulier, a expliqué l’ancien directeur de la Banque populaire de Chine (PBC), Zhou Xiaochuan, en mai 2021.

Depuis le mois de mars 2021, la Chine expérimente le paiement par e-yuan via un téléphone portable, et l’application de la Banque centrale pour payer ses achats.

La Chine est la première grande économie dans le monde à effectuer cet essai. Le e-yuan a la même valeur qu’un billet en papier, il est aussi à l’effigie de Mao, mais il est dématérialisé.

Le e-yuan est contrôlé par la Banque centrale chinoise, qui émettra la nouvelle monnaie électronique. Elle permet à la Banque centrale de numériser les billets de banque et les pièces en circulation.

A Shanghai, un quartier est en train de tester pour une durée illimitée le e-yuan. Des clients ont été sélectionnés par la Banque centrale chinoise, afin d’utiliser cette monnaie numérique dans les commerces homologués.

Lire aussi : Entreprises de paiement et banques accentue l’utilisation de l’e-yuan

A Beijing, un service e-CNY a été installé pour emprunter les lignes de métro de la ville. D’après la Commission municipale des transports de Beijing, les gens peuvent télécharger une application mobile et la lier à un compte bancaire de la Banque industrielle et commerciale de Chine disposant d’un solde numérique en RMB pour accéder au service dans les métros.

Le service est disponible sur les 24 lignes de métro et les quatre lignes de chemin de fer de banlieue de Beijing.

Lire aussi : L’expansion du yuan numérique pourrait menacer les plateformes de paiement

En Chine, le liquide disparaît et fait la promotion des applications RMB numériques en ligne et hors ligne. 800 millions de Chinois règlent déjà leurs achats avec WeChat pay, une application du groupe privé Tencet.  »

D’ailleurs, le géant du commerce électronique JD, a indiqué qu’entre le 11 décembre 2020 et le 18 juin 2021, près de 450 000 utilisateurs ont dépensé plus de 100 millions de yuans (15,5 millions de dollars) sous forme numérique sur sa plate-forme.

Selon Li Lihui, ancien président de la Banque de Chine et chef du groupe de travail de recherche sur la chaîne de blocs à la National Internet Finance Association of China, «les scénarios d’application pour le RMB numérique impliquent presque tous les domaines du commerce et du tourisme dans 10 villes pilotes, avec des millions de commerçants participant à travers la Chine».

Interrogé par FranceInfo, Jean-Dominique Seval, expert en économie numérique, a expliqué qu’il s’agit là d’une «révolution monétaire qui est en cours».

«Chaque yuan numérique créé est suivi dans toute sa vie. On pourra même aller jusqu’à programmer les dépenses. Par exemple si l’Etat décide qu’il faut accélérer la circulation de ces yuans parce qu’il y a une crise et qu’il faut que les gens dépensent, l’Etat pourra dire ‘vous avez tant de yuans, ils seront périmés à telle date’. L’Etat aura un regard permanent sur la circulation du moindre yuan créé et diffusé», a indiqué ce dernier.

De son côté, Zhou Xiaochuan, actuel président de la Société pour la finance et la banque de Chine et doyen honoraire de Tsinghua PBCSF, a assuré que «l’objectif initial du DCEP n’est pas censé remplacer le dollar américain en tant que monnaie de réserve et de paiement mondiale».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :