jeudi, juillet 25

Les BRICS vont lutter contre conjointement contre le terrorisme

Les membres du BRICS (le Brésil, la Russie, la Chine, l’Inde et l’Afrique du Sud) ont décidé de lutter efficacement contre le terrorisme, lors d’une réunion virtuelle convoquée par le ministre indien des Affaires étrangères Subrahmanyam Jaishankar, le 1er juin.

La réunion s’est déroulée en présence du ministre brésilien des Affaires étrangères Carlos Alberto Franco Franca, du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi et du ministre sud-africain des Affaires étrangères Naledi Pandor.

Dans une déclaration commune, publiée à la suite de cette réunion, les ministres des Affaires étrangères des BRICS ont exprimé une ferme condamnation du terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, quel que soit le lieu et l’auteur.

Les ministres des pays BRICS ont reconnu la menace émanant du terrorisme, de l’extrémisme propice au terrorisme et à la radicalisation.

Les ministres des pays BRICS ont décidé de combattre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, y compris les mouvements transfrontaliers de terroristes, les réseaux de financement du terrorisme et les refuges.

Les ministres des pays BRICS ont réitéré leur détermination à intensifier leurs efforts conjoints pour obtenir un soutien à l’adoption de la Convention globale sur le terrorisme international (CCIT), selon le communiqué.

Rappelant la stratégie antiterroriste des BRICS adoptée par les dirigeants des BRICS en 2020 et les principes sur lesquels reposent la coopération antiterroriste des pays BRICS, les ministres ont réitéré leur engagement à finaliser un plan d’action axé sur les résultats par le groupe de travail contre le terrorisme en 2021.

Les ministres des pays BRICS ont exprimé leur profonde préoccupation face à l’augmentation significative de la production illicite et du trafic de tous types de drogues dans le monde, selon le communiqué officiel.

Les ministres ont réaffirmé leur attachement aux trois conventions internationales relatives au contrôle des drogues, mettant en exergue l’importance de promouvoir la coopération dans le domaine de la lutte contre les stupéfiants au sein du Groupe de travail antidrogue des BRICS ainsi que dans les forums internationaux et régionaux.

Les ministres ont réaffirmé leur engagement à promouvoir la coopération internationale contre la corruption et à renforcer la collaboration des BRICS, sous réserve des systèmes juridiques nationaux, sur les questions liées à l’application des lois anti-corruption, y compris le recouvrement d’avoirs.

Les BRICS ont réitéré la nécessité pour tous les pays de coopérer pour promouvoir et protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales selon les principes d’égalité et de respect mutuel.

Le Brésil, la Russie, la Chine, l’Inde et l’Afrique du Sud sont convenus de continuer à traiter tous les droits de l’homme, y compris le droit au développement, de manière juste et égale, sur le même pied et avec la même insistance.

Ils sont convenus de renforcer la coopération sur les questions d’intérêt commun tant au sein des BRICS que dans les enceintes multilatérales, y compris le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, en tenant compte de la nécessité de promouvoir, protéger et respecter les droits de l’homme de manière non sélective, non politisée et constructive, et sans doubles standards, selon le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *