Les chinois SMIC et CNOOC sur la « liste noire » de Donald Trump

par | Nov 30, 2020 | Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

L’administration de Donald Trump prévoit d’ajouter le fabriquant chinois de puces SMIC et la compagnie pétrolière chinoise CNOOC à la liste noire du département américain de la Défense.

Donald Trump, président sortant américain

Cette liste recense les entreprises chinoises, qui seraient selon l’administration Trump, liées ou contrôlées par l’Armée populaire de libération.

Cette mesure, si elle est confirmée, limitera l’accès de ces entreprises aux investisseurs américains et devrait alimenter les tensions avec la Chine à quelques semaines de l’investiture du président élu Joe Biden à la Maison blanche.

D’après l’agence de presse Reuters, le Pentagone prévoyait depuis d’ajouter quatre sociétés chinoises à cette « liste noire », où figurent actuellement 31 autres entités. Aucune information n’a été communiqué sur la date à laquelle ces ajouts seront effectués.

D’après un document consulté par Reuters et trois sources, les nouvelles entreprises concernées seront Semiconductor Manufacturing International Corp (SMIC), China National Offshore Oil Corp (CNOOC), ainsi que China Construction Technology et China International Engineering Consulting Corp.

Lire aussi : Washington limite les exports vers le fabricant de puces chinois SMIC

L’administration Trump souhaite boucler sa politique agressive à l’égard de la Chine et contraindre le prochain président Joe Biden à maintenir une politique rigide avec la Chine, sur fond de sentiment anti-chinois au Congrès.

Cette démarche vise aussi à renforcer la lutte de Washington contre la Chine que Donald Trump accuse de contrôler des entreprises dans le but d’utiliser des technologies civiles à des fins militaires.

Reuters avait auparavant annoncé que l’administration Trump était sur le point de déclarer que 89 entreprises chinoises de l’aéronautique et d’autres domaines ont des liens avec l’armée, pour leur interdire d’acheter un éventail de technologies et produits américains.

En septembre 2020, le département américain du Commerce a imposé des restrictions sur les exportations vers le groupe SMIC, parce qu’il y avait un « risque inacceptable » que les équipements soient utilisés à des fins militaires.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :