Les courses de bateaux-dragons sont une activité célébration datant de la période des Royaumes Combattants, qui n’ont jamais perdu de leur vigueur et élégance depuis 2 000 ans.

Elles représentent plus qu’un sport, car derrière elles, c’est la symbolique de la culture chinoise. Il s’agirait surtout de la représentation de la tentative de sauvetage de la noyade du poète du royaume de Chu, Ch’u Yuan.

Lire aussi : Les Bateaux-Dragons en fête

L’évènement est arrivé le cinquième jour du cinquième mois du calendrier lunaire chinois de l’année 277 avant J.-C. Le sauvetage ayant échoué, les gens jetèrent dans l’eau des bambous remplis de riz cuit pour que les poissons dévorent le riz plutôt le héros.

D’où la coutume de manger du « tsung-tzu », des boulettes de riz gluant farcies au porc, au jaune d’oeuf, aux cacahuètes et d’autres ingrédients, enveloppées dans des feuilles de bambou.

Sa mort est ainsi commémorée lors de la fête du Double Cinq, appelée généralement « Duanwu Jie » en chinois et Fête des bateaux-dragons en français.

Il s’agit de l’une des « quatre fêtes traditionnelles de Chine », le Festival Duanwu est très populaire, et les courses de bateaux-dragons ont lieu à cette occasion principalement.

Pour les anciens vivant dans diverses régions de Chine, il existe plusieurs légendes autour des bateaux-dragons. Mais à travers ces activités, les gens transmettent un souhait simple et commun : celui de l’espoir d’une vie meilleure dans le futur, a indiqué Le Quotidien du Peuple.