mardi, juillet 16

Les États-Unis ciblent les semi-conducteurs expédiés via la Chine

Les États-Unis ont élargi les sanctions imposées à la Russie, notamment en ciblant les entreprises basées en Chine qui vendent des semi-conducteurs à Moscou, afin d’affaiblir l’économie russe.

Le Trésor américain a indiqué qu’il augmentait « le risque de sanctions secondaires pour les institutions financières étrangères qui traitent avec l’économie de guerre russe », les menaçant ainsi de perdre l’accès au système financier américain.

Il a également indiqué qu’il prenait des mesures pour restreindre la capacité de l’industrie militaire russe à exploiter certains logiciels et services informatiques américains et qu’il ciblait, avec le département d’État, plus de 300 personnes et entités en Russie et ailleurs, notamment en Asie, en Europe et en Afrique.

Par ailleurs, le Département américain du commerce a déclaré qu’il ciblait des sociétés écrans de Hong Kong qui détournaient des semi-conducteurs vers la Russie, prenant ainsi des mesures qui impacteraient près de 100 millions de dollars d’articles prioritaires pour Moscou.

Lire aussi : Les États-Unis imposent des sanctions à plusieurs entreprises de Hong Kong

« Les mesures prises aujourd’hui s’attaquent aux derniers moyens dont ils disposent pour se procurer des matériaux et des équipements internationaux, y compris leur dépendance à l’égard de fournitures essentielles provenant de pays tiers », a déclaré la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, dans un communiqué.

« Nous augmentons le risque pour les institutions financières qui traitent avec l’économie de guerre russe, nous éliminons les possibilités d’évasion et nous diminuons la capacité de la Russie à bénéficier de l’accès à la technologie, à l’équipement, aux logiciels et aux services informatiques étrangers », a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *