Le gouvernement a décidé de supprimer les tests de grossesse de la liste des examens médicaux obligatoires à l’embauche.

Le ministère chinois des Ressources humaines et de la Sécurité sociale a interdit aux employeurs, lors d’entretiens d’embauche avec des candidates, de poser des questions sur leur statut matrimonial et d’exiger de ces dernières de passer un test de grossesse.

Selon le portail d’information Sixth Tone, il est désormais interdit d’indiquer dans une offre d’emploi une quelconque restriction sur le sexe comme cela a pu être vu ces dernières années.

Un document publié par le ministère et huit autres départements indique que également l’exclusion du test de grossesse de la liste des examens médicaux passés par les futures employées.

Les entreprises contrevenantes se verront infliger une amende de 10.000 à 50.000 yuans (de 1.300 à 6.500 euros). Ces mesures ont été prises dans le cadre de la lutte contre les discriminations envers les femmes.