La Chine reste une destination populaire pour les investisseurs étrangers, avec une forte augmentation des investissements directs étrangers (IDE) sur la période janvier-avril.

Les IDE en Chine continentale, en usage réel, ont augmenté de 38,6% en glissement annuel pour atteindre 397,07 milliards de yuans (environ 55,3 milliards d’euros) durant les quatre premiers mois de cette année, a déclaré jeudi le ministère du Commerce. Le volume a augmenté de 30,1% par rapport à la même période de l’année 2019.

Les investissements étrangers dans le secteur des services ont augmenté de 46,8% sur un an pour atteindre 312,94 milliards de yuans (41 mds €), les investissements étrangers dans les services de haute technologie ayant augmenté de 34%.

Entre janvier et avril, les investissements en provenance de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont augmenté de 65,2% sur un an, et les investissements provenant des pays le long de « La Ceinture et la Route » et de l’Union européenne ont respectivement augmenté de 62,8% et de 9,2%.

Les investissements étrangers, actuellement utilisés par les régions de l’est, du centre et de l’ouest de la Chine ont respectivement augmenté de 39,1%, de 37,5% et de 30,3%.

«Les professionnels de l’industrie ont attribué la dynamique de hausse soutenue des investissements étrangers à la base économique solide du pays et à ses mesures cohérentes d’ouverture, illustrant la confiance des investisseurs étrangers dans le développement économique de la Chine», a expliqué le ministère du commerce.

Ce dernier a suggéré que la Chine devrait s’ouvrir davantage et stabiliser les investissements étrangers, compte tenu des changements de l’environnement extérieur.

De son côté, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, a indiqué que la Chine a enregistré une croissance de 4% des flux d’investissements directs étrangers (IDE) en 2020. Selon ce rapport, il s’agit du plus grand bénéficiaire des IDE au monde.

D’ailleurs, le ministre chinois du Commerce, Wang Wentao, s’est engagé à renforcer la communication avec les entreprises et les chambres de commerce étrangères et à fournir un meilleur service.

Ce dernier a expliqué, lors d’un symposium avec des entreprises pharmaceutiques étrangères, ainsi que la Chambre de commerce américaine en Chine et la Chambre de commerce de l’Union européenne en Chine, que «les investissements étrangers ont contribué activement au développement économique de la Chine depuis sa réforme et son ouverture il y a plus de 40 ans, tandis que les entreprises étrangères ont également pleinement bénéficié du développement du pays».

Au cours de la période du 14e Plan quinquennal (2021-2025), la Chine accélérera la mise en place d’un nouveau modèle de développement caractérisé par la « double circulation« , dans lequel les marchés intérieur et extérieur se renforcent mutuellement avec le marché intérieur comme pilier, a indiqué Wang Wentao.

«Le nouveau paradigme de développement, qui n’est en aucun cas une boucle intérieure fermée, mais des circulations intérieure et extérieure plus ouvertes, devrait offrir davantage d’opportunités aux entreprises étrangères», a expliqué le ministre.

Le ministère du Commerce a indiqué qu’il «travaillera avec les départements et les autorités locales concernés pour améliorer la communication avec les entreprises étrangères et les chambres de commerce, afin de traiter leurs problèmes en temps utile et de fournir un meilleur service aux entreprises étrangères».