jeudi, mai 23

Les Philippines signalent une « confrontation » avec des navires chinois en mer de Chine

Les garde-côtes philippins ont déclaré le 28 avril avoir été impliqués dans une confrontation avec des navires chinois qui effectuaient des « manœuvres dangereuses » en mer de Chine méridionale.

L’incident s’est produit au moment où les garde-côtes effectuaient une patrouille d’une semaine dans cette voie maritime stratégique et après la visite du ministre chinois des affaires étrangères, Qin Gang, à Manille. Ce dernier a rencontré son homologue philippin et le président Ferdinand Marcos Jr.

Lire aussiLe chef de la diplomatie chinoise aux Philippines

La Chine revendique la majeure partie de la mer de Chine méridionale, par laquelle transitent chaque année des marchandises d’une valeur estimée à 3 000 milliards de dollars. Les Philippines ont demandé à plusieurs reprises à Pékin de mettre fin à ses « activités agressives » dans la région, sans vouloir pour autant entrer en conflit direct avec la Chine.

Les garde-côtes ont déclaré qu’au cours de la mission du 18 au 24 avril, ils ont identifié plus de 100 « navires présumés de milices maritimes chinoises, une corvette de la marine de l’Armée populaire de libération et deux navires des garde-côtes chinois » à l’intérieur de la zone économique exclusive des Philippines, qui s’étend sur 200 milles.

Le rapport a indiqué qu’un navire chinois « a effectué des manœuvres dangereuses » à une distance d’environ 150 pieds d’un navire philippin. Deux autres navires ont fait preuve de « tactiques agressives », constituant une « menace importante pour la sécurité du navire philippin et de son équipage ».

L’ambassade de Chine à Manille n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire. En février, les garde-côtes philippins avaient déclaré qu’un navire chinois avait dirigé un « laser de qualité militaire«  vers l’un de leurs navires soutenant une mission de réapprovisionnement des troupes dans la voie navigable contestée, aveuglant temporairement l’équipage sur le pont.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *