lundi, juillet 15

Les terres rares, nouvel axe de la guerre commerciale

Le gouvernement chinois pourrait aussi menace l’accès des Etats-Unis aux terres rares produites par le pays, alors qu’elles sont cruciales pour la haute technologie américaine, selon l’agence de presse, Xinhua.

A lire aussi : Beijing pourrait interdire son marché aux entreprises technologiques américaines

Ces déclarations ont été faites lors de la visite de Xi Jinping dans une usine de traitement de terres rares. Elles s’apparentent à une menace tacite de la part du président chinois, après que le président américain Donald Trump a interdit aux sociétés américaines de vendre des technologies à Huawei.

Les récentes mesures de Donald Trump contre Huawei, fragilisé par un embargo sur les puces électroniques américaines, intervient en pleine guerre commerciale, lancée par le président américain l’an dernier.

La Chine produit plus de 90% des terres rares de la planète. Il s’agit d’un ensemble de 17 métaux essentiels aux technologies de pointe et qui se retrouve dans les smartphones, les écrans plasma, les véhicules électriques mais aussi dans l’armement.

Après les mesures visant Huawei, Xi Jinping a joué la carte du patriotisme en agitant le spectre d’une nouvelle « Longue marche« , en référence à la conquête du pouvoir par Mao Zedong en 1934/35.

A lire aussi : Le patriotisme chinois face à Donald Trump

« Même si la demande intérieure est une priorité, la Chine fait de son mieux pour répondre à la demande mondiale de terres rares tant qu’elles sont utilisées pour des objectifs légitimes« , a indiqué l’agence Xinhua.

« Toutefois, si quelqu’un veut utiliser des terres rares importées contre la Chine, le peuple chinois s’y opposera« , a-t-elle ajouté. Lors de sa visite dans une usine de traitement, le président chinois avait assuré que « les terres rares sont une importante ressource stratégique ».

« Ce n’est qu’en possession d’une technologie indépendante (que nous, ndlr) pourrons rester invincibles« , avait-il ajouté. Pour l’instant, les analystes estiment que le gouvernement chinois ne compte pas utiliser le levier des minerais pour ne pas accélérer la recherche de solutions alternatives à ces matières premières.

De son côté, l’agence de planification économique (NDRC) a indiqué dans un communiqué de presse que « si quelqu’un veut utiliser des produits fabriqués à partir de nos exportations de terres rares pour freiner le développement de la Chine, alors je pense que (…) le peuple chinois sera mécontent ».

Les médias chinois ont assuré qu’en « lançant une guerre commerciale contre la Chine, les Etats-Unis courent le risque de perdre un approvisionnement en matériaux vitaux pour leur puissance technologique ».

« Si les Etats-Unis tentent de bloquer le développement de la Chine, tôt ou tard elle se servira des terres rares comme d’une arme« , a averti le quotidien Global Times.

Mais face aux doutes des autorités chinoises, le Global Times écrit que « si la Chine décide de bloquer les exportations de terres rares vers les Etats-Unis, cela pourrait provoquer des conséquences compliquées, y compris des pertes pour la Chine elle-même. La Chine sait toutefois très bien que ce sont les Etats-Unis qui en souffriront le plus ».