L’Office national du tourisme a levé partiellement l’interdiction des voyages en groupe à destination de la Corée du Sud, au moment où Séoul et Beijing tentent de normaliser les relations bilatérales tendues suite au déploiement du système américain de défense antimissile à haute altitude THAAD dans la capitale sud-coréenne.

La Corée du Sud a souffert d’une forte baisse du nombre de touristes étrangers après l’interdiction du gouvernement, en mars, de vendre des produits touristiques à destination de la Corée du Sud. Les chinois ont représenté près de la moitié des 17 millions de visiteurs étrangers en Corée du Sud en 2016.

Séoul ressent les effets du boycott chinois

L’office a décidé de permettre aux agences de voyages à Beijing et du Shandong de vendre des programmes touristiques à destination de la Corée du Sud. « Cela signifie (que la Chine) lèvera l’interdiction sur les voyages vers la Corée du Sud région par région et étape par étape« , a déclaré une source à l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Cependant, il a été demandé aux agences de voyage de ne pas inclure dans leurs visites les filiales du groupe Lotte, comme les hôtels et les boutiques hors taxes. Le groupe Lotte a été le groupe le plus touché par les représailles économiques de la Chine après avoir signé avec le gouvernement sud-coréen un accord pour fournir un terrain de golf lui appartenant afin d’accueillir le système THAAD.

Sommet Chine-Corée du sud pour renouer les liens