Le premier ministre Li Keqiang s’est engagé à « mener une guerre sans merci pour préserver le ciel bleu ». D’autant plus que la colère gronde auprès de la population, fatiguée de suffoquer sous des épais nuages de pollution.

Dans son discours d’ouverture de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale (Parlement), Li Keqiang a assuré le renforcement des normes écologiques et une application plus stricte et contrôlée de ces nouvelles mesures. « Nous fermerons sans hésitation selon la loi les entreprises non conformes » aux normes, a-t-il assuré.

« Ceux qui polluent en cachette ou qui fraudent seront sévèrement punis », a-t-il averti, ajoutant que « ceux qui ne font pas respecter la loi ou qui tolèrent les infractions des pollueurs doivent aussi être poursuivis avec sévérité ».

Le gouvernement s’est ainsi engagé à diminuer la densité des PM2,5 dans les régions clés en 2017, et de réduire les émissions de dioxyde de soufre et d’oxyde d’azote de 3% cette année, dans le cadre des efforts pour « rendre de nouveau le ciel bleu », a précisé Li Keqiang.

Pour cela, le gouvernement prévoit de lutter ardemment contre la pollution due à la l’utilisation de charbon, qui assure toujours 62 % du bilan énergétique du pays. Il est prévu d’instaurer des mesures globales pour remplacer le charbon par l’électricité et le gaz naturel dans plus de 3 millions de ménages.

« Toutes les petites chaudières à charbon dans les arrondissements établis dans les villes de niveau préfectoral ou supérieur seront fermées en 2017« , selon le rapport présenté par le Premier ministre.

De plus, un plan de modernisation des centrales à charbon sera lancé pour « parvenir à des émissions extrêmement faibles et conserver l’énergie« . Li Keqiang a indiqué que « la modernisation sera achevée cette année dans l’est du pays, l’année prochaine dans le centre et d’ici 2020 dans l’ouest ».

Le gouvernement tient à lutter contre la pollution « jusqu’à la victoire finale », le chef du gouvernement a assuré que « le bleu azur se verra davantage chaque année ».