dimanche, mai 19

« L’île Diaoyu et ses îlots affiliés font partie intégrante » de la Chine

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a réaffirmé, vendredi 26 janvier, la position de la Chine sur les îles Diaoyu, après avoir critiqué les actions du Japon.

Hua Chunying a tenu ces propos en réponse aux récentes informations concernant l’ouverture par le gouvernement japonais d’un centre d’exposition revendiquant la souveraineté du Japon sur les îles Diaoyu.

Le gouvernement japonais a ouvert le 25 janvier cette salle d’exposition permanente de 100m2 se trouve dans le parc Hibiya à Tokyo, visant à revendiquer sa souveraineté territoriale sur les îlots Dokdo, qu’il appelle Takeshima.

Cette salle présente des documents cautionnant la revendication japonaise sur ces îlots situés entre la péninsule coréenne et l’archipel japonais, ainsi que les îles Senkaku, ou Diaoyu selon leur nom chinois, localisés en mer de Chine orientale.

Lors de la cérémonie d’inauguration, le ministre chargé des questions territoriales Testuma Esaki a déclaré que cette salle jouerait un rôle central pour faire connaître largement la souveraineté territoriale de son pays auprès de ses compatriotes aussi bien que des étrangers.

Or pour Hua Chunying, « l’île Diaoyu et ses îlots affiliés font partie intégrante du territoire chinois, et la souveraineté de la Chine sur les îles Diaoyu repose sur une base historique et juridique solide », assurant que « la Chine est mécontente des actions du Japon ».

Celles-ci ne sauraient changer le fait que les îles appartiennent à la Chine, selon la porte-parole, qui a mis l’accent sur la détermination de la Chine à sauvegarder la souveraineté territoriale des îles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *