vendredi, mars 22

Étiquette : mer de Chine orientale

Le Japon a protesté contre l’installation par la Chine d’une bouée dans la ZEE près des îles Senkaku/Diaoyu
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Le Japon a protesté contre l’installation par la Chine d’une bouée dans la ZEE près des îles Senkaku/Diaoyu

Le gouvernement japonais a déclaré qu'il avait déposé une protestation auprès de la Chine contre l'installation d'une bouée à l'intérieur de la Zone Économique Exclusive (ZEE) du Japon, près des îles Senkaku-Diaoyu, dans la mer de Chine orientale, et qu'il exigeait le retrait immédiat de l'objet. Le secrétaire en chef du Cabinet, Hirokazu Matsuno, a déclaré lors d'une conférence de presse que la loi chinoise était incompatible avec le droit international. La bouée a été trouvée en juillet près des îlots inhabités, contrôlés par le Japon et revendiqués par la Chine. La Chine a intensifié ses activités militaires et son affirmation maritime dans les mers de Chine orientale et méridionale, le Japon proteste contre les intrusions répétées de navires chinois dans les eaux japonaises autou...
Patrouille aérienne effectué par Pékin et Moscou au-dessus des mers du Japon et de Chine orientale
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Patrouille aérienne effectué par Pékin et Moscou au-dessus des mers du Japon et de Chine orientale

La Chine et la Russie ont effectué le 6 juin une patrouille aérienne militaire commune au-dessus de la mer du Japon et de la mer de Chine orientale, a indiqué un média d'État chinois. «Les deux armées ont mené leur sixième patrouille aérienne conjointe, conformément au plan annuel de coopération militaire entre la Chine et la Russie», a affirmé l'agence de presse chinoise Xinhua, qui cite le ministère chinois de la Défense. Le communiqué ne donne aucun détail sur la nature des appareils engagés, leur trajectoire ou leur localisation au sein de ces grands espaces maritimes situés entre la péninsule coréenne, le Japon, la Chine et l'île de Taïwan. Il s'agit de la sixième patrouille aérienne conjointe sino-russe dans cette zone depuis 2019. L'armée sud-coréenne a annoncé avoir fait d...
Pour la Chine, le retour du Japon sur la voie de la militarisation est « dangereux »
Asie/Pacifique, MONDE

Pour la Chine, le retour du Japon sur la voie de la militarisation est « dangereux »

Ces dernières années, le Japon s'est concentré sur les "menaces extérieures" et a considérablement augmenté son budget de défense. Cette tendance à revenir sur la voie de la militarisation est "très dangereuse", a déclaré le ministère chinois de la défense. En novembre 2022, le premier ministre japonais Fumio Kishida a demandé à son gouvernement de préparer une augmentation du budget de la défense à hauteur de 2% du PIB national d'ici 2027, bien au-delà du chiffre de 1% auquel se limitait le pays jusqu'à présent. En août 2022, le ministère japonais de la Défense avait demandé un nouveau budget annuel record de 5.590 milliards de yens (39 milliards d'euros) pour l'exercice 2023/24 qui démarrera le 1er avril prochain, soit une hausse de 2% par rapport à son budget initial pour l'exerci...
La Chine et l’ASEAN conviennent de coopérer pour maintenir la paix et la stabilité
Mers de Chine, MONDE, Organisations Internationales

La Chine et l’ASEAN conviennent de coopérer pour maintenir la paix et la stabilité

La Chine et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) ont convenu de lancer des des projets de coopération maritime et de maintenir la paix et la stabilité en Mer Orientale, a indiqué le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Wang Wenbin, le 14 mars lors d'un point presse. Cette déclaration a été faite après la 38e réunion du Groupe de travail conjoint ASEAN - Chine sur la mise en œuvre de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), qui s'est tenue du 8 au 10 mars à Jakarta, en Indonésie. Lors de cette réunion, la Chine et les pays de l’ASEAN ont évoqué la consultation sur le texte du Code de conduite en mer de Chine méridionale et ont débattu sur la mise en œuvre de la Déclaration sur la conduite des parties en mer de Chine méri...
La Chine proteste contre l’évacuation des navires japonais près de Taïwan
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

La Chine proteste contre l’évacuation des navires japonais près de Taïwan

La Chine a fait part de ses "fortes inquiétudes" et a déposé une protestation inhabituelle auprès du Japon au sujet de ses navires de patrouille restant dans les eaux internationales dans le détroit de Taiwan début septembre pour éviter un typhon, a déclaré une source bien informée sur la question à Kyodo News. La Chine a déclaré au Japon que les patrouilleurs des garde-côtes "menaçaient la sécurité de la Chine", a déclaré la source, ajoutant qu'il s'agirait de la première manifestation de ce type depuis Pékin. Le Japon a rejeté cette protestation, soulignant que les navires de patrouille, qui suivaient les navires chinois près des îles Senkaku/Diaoyu, se trouvaient en haute mer où la liberté de navigation est garantie par le droit maritime international. Les autorités japonaises ...
Le Japon accuse la Chine d’empiéter sur ses eaux territoriales, Pékin met en garde
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Le Japon accuse la Chine d’empiéter sur ses eaux territoriales, Pékin met en garde

La Chine et le Japon ont un différend territorial sur les îles Senkaku qu’administre Tokyo, mais revendiquées par la Chine sous le nom de Diaoyu. Le Japon a accusé le 21 juin 2022 la Chine d'avoir envoyé des navires dans ses eaux territoriales au large des îles contestées de Senkaku en mer de Chine orientale. L'agence de presse officielle japonaise NHK a rapporté que deux navires du gouvernement chinois étaient entrés dans les eaux territoriales du pays près des îles Senkaku, selon des responsables japonais des garde-côtes. Ces responsables japonais ont ajouté que les deux navires chinois étaient entrés dans les eaux au large de l'île de Yotsuri vers 04h10 mardi (19h10 GMT lundi). Ils ont expliqué que les deux navires "ont tenté d'approcher un bateau de pêche japonais dans la zone...
Guerre Ukraine : l’UE et le Japon dénoncent un « pacte inquiétant » entre la Russie et la Chine
Asie/Pacifique, Europe, MONDE

Guerre Ukraine : l’UE et le Japon dénoncent un « pacte inquiétant » entre la Russie et la Chine

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida et ses homologues européens ont convenu de coopérer pour réaliser un Indo-Pacifique "libre et ouvert", alors que la guerre continue de la Russie en Ukraine et une Chine de plus en plus affirmée ont accru l'incertitude dans la région. Face aux accords de coopération entre la Chine et la Russie dans la région asiatique, les dirigeants japonais et européens continuent de défendre un "système multilatéral". L'Union européenne tient surtout à éviter l'ouverture d'une nouvelle zone commerciale, alors qu'elle doit déjà gérer sur son continent la guerre en Ukraine. En visite à Tokyo au Japon, les plus hauts responsables de l'Union européenne ont ainsi affirmé que la Russie constituait la "menace la plus directe" pour l'ordre international. Alors ...
Le Vietnam demande à la Chine de retirer ses navires du récif Ba Dâu
Asie/Pacifique, Mers de Chine

Le Vietnam demande à la Chine de retirer ses navires du récif Ba Dâu

Le Vietnam a demandé à la Chine de cesser immédiatement ses activités près du récif Ba Dâu (Whitsun Reef), rattaché à l'archipel de Truong Sa, lequel appartient à Hanoi. Lors d’une conférence de presse périodique tenue jeudi 4 novembre, la porte-parole adjointe du ministère des Affaires étrangères, Pham Thu Hang, a déclaré que la présence de ces bateaux de pêche chinois portait atteinte à la souveraineté du Vietnam et constituait une violation du droit international. Selon le journal Vietnam+, le pays de suffisamment de bases juridiques et de preuves historiques pour affirmer sa souveraineté sur l’archipel de Truong Sa (Spratley) comme sur celui de Hoàng Sa (Paracels), conformément au droit international. Lire aussi : Le Vietnam demande à la Chine de ne pas compliquer la situation...
La Chine affirme qu’un navire de guerre américain a pénétré ses eaux territoriales
Mers de Chine

La Chine affirme qu’un navire de guerre américain a pénétré ses eaux territoriales

La Chine a déclaré le 13 mai qu'un navire de guerre américain avait pénétré illégalement dans ses eaux territoriales en Mer de Chine méridionale. Il s’agit de la dernière manœuvre dans le différend entre la Chine et les Etats-Unis concernant les revendications territoriales de Beijing dans cette voie navigable très fréquentée. Dans un communiqué, le commandement d'une division de l'Armée populaire de libération de Chine a déclaré que l'USS Curtis Wilbur était entré sans autorisation dans les eaux proches des îles Paracels. Des navires et avions de l’armée chinoise ont suivi le navire américain. Le commandant chinois a ajouté que la Chine s'opposait à l'action des États-Unis, qui violait sa souveraineté et portait atteinte à la paix et à la stabilité régionale. Le passage de...
Mer de Chine orientale : la Chine critiquée par la communauté internationale
Mers de Chine

Mer de Chine orientale : la Chine critiquée par la communauté internationale

Selon le journal Vietnam+, la communauté internationale a protesté contre les nouvelles actions de la Chine en Mer Orientale, y compris son application d'une interdiction de pêche entrée en vigueur le 1er mai dans la zone maritime. Cette interdiction concerne une large zone allant d’une partie du golfe du Bac Bô et l’archipel de Hoàng Sa (Paracel) du Vietnam et son déploiement continu de navires à Bai Ba Dau (Récif Ba Dâu) dans l'archipel de Truong Sa (Spratly) du Vietnam. Les Philippines ont envoyé deux autres notes diplomatiques en Chine, affirmant que la présence continue et menaçante des navires chinois crée une atmosphère d'instabilité et provoquant un préjudice des engagements de la Chine de promouvoir la paix et la stabilité dans la région. Lire aussi : Echanges tendus entr...
La Chine met en garde le Japon contre l’imposition de sanctions contre le Xinjiang
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine met en garde le Japon contre l’imposition de sanctions contre le Xinjiang

La Chine a mis en garde le Japon contre l'imposition de sanctions la situation dans la région autonome du Xinjiang et à Hong Kong, avant les discussions cruciales de haut niveau entre Tokyo et Washington. Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a eu des entretiens téléphoniques de 90 minutes avec son homologue japonais Toshimitsu Motegi, a rapporté le South China Morning Post (SCMP). L'échange a eu lieu à la demande de la Chine, selon le ministère japonais des Affaires étrangères. Toshimitsu Motegi a alors exhorté la Chine à mettre un terme à ses intrusions illégales dans ses eaux territoriales autour des îles Senkaku dans la mer de Chine orientale et à s'attaquer aux problèmes des droits de l'homme au Xinjiang et à la situation politique actuelle à Hong Kong. Lire...
Le Japon demande à la Chine de mettre un terme aux intrusions à Senkaku/Diaoyu
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Le Japon demande à la Chine de mettre un terme aux intrusions à Senkaku/Diaoyu

Le ministre japonais des Affaires étrangères, Toshimitsu Motegi, a exhorté a Chine à mettre un terme à ses intrusions jugées «illégales» dans ses eaux territoriales autour des îles Senkaku dans la mer de Chine orientale et à aborder les problèmes des droits de l'homme au Xinjiang et les problèmes politiques en cours à Hong Kong. Lors d'une conversation téléphonique avec le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi qui a duré environ 90 minutes, Toshimitsu Motegi a exprimé «de vives inquiétudes» concernant les situations en cours en Chine, a rapporté l’agence de presse, Kyodo News. C'est la première fois que les deux ministres ont des entretiens depuis que Wang Yi s'est rendu au Japon en novembre de l'année dernière. Toshimitsu Motegi et Wang YI auraient également échangé de...
« Le Vietnam demande à la Chine de cesser de violer sa souveraineté en Mer Orientale »
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

« Le Vietnam demande à la Chine de cesser de violer sa souveraineté en Mer Orientale »

"Le Vietnam dispose suffisamment de références juridiques et de preuves historiques pour affirmer sa souveraineté sur l’archipel de Truong Sa conformément au droit international", a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, lors de la conférence de presse périodique, le 25 mars à Hanoï. En tant qu'État côtier et membre de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), le Vietnam jouit de la souveraineté, des droits souverains et de la juridiction sur ses eaux qui sont définies conformément à la CNUDM, a-t-elle souligné. Cette dernière a répondu aux questions concernant les opérations de nombreux navires chinois au récif de Ba Dau de l’archipel de Truong Sa (Spratly) du Vietnam. Lê Thi Thu Hang a affirmé que les opératio...
Le Japon brouille moins les avions de combats de la Chine
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Le Japon brouille moins les avions de combats de la Chine

Le Japon a limité le brouillage des avions de combat à ceux qui menacent de violer son espace aérien, ont déclaré des sources gouvernementales japonaises. D'ailleurs, auparavant le brouillage d'avions concernait principalement les avions militaires chinois. Le changement de politique intervient alors que le ministère de la Défense cherche à passer d'une mobilisation aérienne réactive à une surveillance proactive, libérant des ressources pour se concentrer sur une formation de plus haut niveau de leurs soldats, à l'aide de ses derniers chasseurs furtifs F-35, ont indiqué les sources. Le nombre de fois où les jets ont été brouillés au cours de l'exercice 2020 a considérablement diminué en raison de la nouvelle politique restrictive, en dépit de l'affirmation de la souveraineté de la Ch...
Mer de Chine orientale : la Chine et le Japon s’entendent
Mers de Chine

Mer de Chine orientale : la Chine et le Japon s’entendent

La Chine et le Japon ont organisé des consultations sur les affaires maritimes, afin de débattre d'une coopération plus étroite en mer de Chine méridionale. La Chine et le Japon ont organisé le 3 février le 12ème cycle de consultations de haut niveau sur les affaires maritimes par liaison vidéo, a annoncé mardi Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. A cette occasion, la Chine et le Japon ont convenu de gérer correctement leurs différends par le dialogue et de promouvoir de manière pragmatique la coopération dans les affaires maritimes, faisant de la mer de Chine orientale une mer de paix, de coopération et d'amitié. La Chine et le Japon ont ainsi convenu : de tenir des réunions annuelles et spéciales pour le mécanisme de liaison maritime et aé...
Mer de Chine orientale : Washington soutien le Japon contre la Chine
Mers de Chine

Mer de Chine orientale : Washington soutien le Japon contre la Chine

Le nouveau secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a réaffirmé l'engagement des États-Unis à Tokyo à défendre un groupe d'îlots situé en mer de Chine orientale revendiqués par le Japon et la Chine, a déclaré le Pentagone. Lors de son premier appel téléphonique avec le ministre japonais de la Défense Nobuo Kishi, Lloyd Austin a confirmé que l'article 5 du traité de sécurité américano-japonais, qui stipule les obligations de défense des États-Unis envers le Japon, couvre les îles inhabitées, a indiqué le Pentagone dans un communiqué. Les îlots sont connus comme les îles Senkaku au Japon et Diaoyu en Chine. Pour le ministre américain les États-Unis resteront opposés à toute tentative unilatérale de changer le statu quo en mer de Chine orientale, a déclaré le Pentagone. Le Ja...
Un mort dans le naufrage d’un cargo en mer de Chine orientale
Mers de Chine

Un mort dans le naufrage d’un cargo en mer de Chine orientale

Les garde-côtes japonais ont annoncé ce 4 septembre avoir retrouvé un homme inconscient "à la dérive", deux jours après le naufrage d'un navire de bétail en mer de Chine orientale. Un seul survivant du navire a été retrouvé jusqu'à présent, un officier philippin de 45 ans, sauvé jeudi alors qu'il flottait dans une mer agitée. Ce dernier était muni d'un gilet de sauvetage orange. Le navire comptait 43 membres d'équipage à son bord. Le Gulf Livestock 1 convoyait 5.800 vaches de Nouvelle-Zélande à destination d'un port chinois. Le navire a du faire face à une tempête provoquée par le typhon Maysak en mer de Chine orientale. D'après le témoignage de l'officier rescapé, le cargo a coulé dans la nuit du 1er au 2 septembre après avoir été renversé par une immense vague. Il a indiqué qu'u...
Les droits des pêcheurs taïwanais défendus dans les îles Diaoyu
Mers de Chine, TAIWAN

Les droits des pêcheurs taïwanais défendus dans les îles Diaoyu

Les pêcheurs taïwanais, notamment de la commune de Su’ao, ont protesté contre le changement de nom fait par la ville d’Ishigaki de sa commune de Tonoshiro en "Tonoshiro Senkaku" sur les îles contestées Diaoyu/Senkaku. Le conseil municipal d’Ishigaki dans l’archipel japonais d’Okinawa a voté le changement d’appellation officielle de sa commune de Tonoshiro, en "Tonoshiro Senkaku", afin de mettre en avant la souveraineté du Japon sur les îles Senkaku. Ces dernières sont aussi connues sous le nom chinois de Diaoyutai et revendiquées également par Taïwan et la Chine. Lire aussi : Taïwan proteste contre la nouvelle appellation des Diaoyutai par le Japon Les pêcheurs taïwanais, notamment de la commune de Su’ao, ont protesté contre ce changement de nom, qui prendra effet en octobre 2020....
Taïwan proteste contre la nouvelle appellation des Diaoyutai par le Japon
Mers de Chine, TAIWAN

Taïwan proteste contre la nouvelle appellation des Diaoyutai par le Japon

"Aucune action unilatérale ne changera le fait que les Diaoyutai appartiennent à Taïwan", a déclaré le ministère taïwanais des affaires étrangères. La République de Chine (Taïwan) a réaffirmé le 22 juin sa souveraineté sur les Diaoyutai, un archipel situé en mer de Chine orientale et actuellement contrôlé par le Japon. "Aucune action unilatérale ne changera le fait que les Diaoyutai appartiennent à Taïwan, a déclaré le ministère des Affaires étrangères", dans un communiqué. Ce dernier a été publié après la décision de la ville d’Ishigaki, dans la préfecture d’Okinawa au Japon, de rebaptiser son arrondissement de Tonoshiro en Tonoshiro Senkaku, du nom japonais des Diaoyutai. Lire aussi : Le Japon renomme ses îles Senkaku très contestées "Les îles Diaoyutai sont une partie intégr...
Des experts vietnamiens dénoncent la Chine en Mer Orientale
Mers de Chine

Des experts vietnamiens dénoncent la Chine en Mer Orientale

Plusieurs universitaires ont vivement critiqué les activités illégales de la Chine en Mer Orientale, demandant à la Chine de mettre fin à ses actions dans la région, à se conformer au droit international et à mettre en œuvre des mesures de construction de la confiance afin d’éviter les conflits. Les activités récentes du groupe de navires d’étude géologique chinois Haiyang Dizhi 8 dans le récif corallien de Tu Chinh (Vanguard Bank), en pleine zone économique exclusive (ZEE) du Vietnam, dans la Mer Orientale. LIEN Le professeur Carl Thayer de l’Académie australienne de la Défense a déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) à Sydney a assuré que "les actions de la Chine ont violé la ZEE du Vietnam". Il a indiqué que "les activités de prospection et d’autres activités à ...
Deux chasseurs chinois frôlent un navire canadien
Mers de Chine

Deux chasseurs chinois frôlent un navire canadien

Deux chasseurs de l'armée de l'air chinoise ont survolé à très basse altitude un navire de guerre canadien qui naviguait en mer de Chine orientale, dans les eaux internationales, a annoncé jeudi le ministère canadien de la Défense. La frégate NCSM Regina s'est dirigée le 24 juin en direction de la Corée du Nord quand «deux avions de chasse Su-30 des forces aériennes de l'armée populaire de Chine sont passés près du navire, dans un rayon d'environ 300 mètres et à une altitude d'environ 30 mètres», a indiqué un porte-parole de la Défense. Ce survol par les deux chasseurs chinois «n'était pas provocateur, ni dangereux, ni surprenant étant donné la proximité avec la Chine», a souligné le ministère canadien de la Défense. «Bien que la frégate avait été suivie par des navires et par u...
Vedette chinoise entrée dans les eaux des îles Senkaku
Mers de Chine

Vedette chinoise entrée dans les eaux des îles Senkaku

Une vedette des garde-côtes chinois est entrée dans la zone d’accostage des îles Senkaku situées en mer de Chine orientale, selon les autorités japonaises. Quatre bateaux de patrouille chinois se sont approchés, le 11 février, des îles administrées par le Japon sous le nom de Senkaku et revendiquées par la Chine sous celui de Diaoyu, en mer de Chine orientale. D'après la chaîne japonaise NHK, une vedette faisant parti du groupe naval a pénétré dans les eaux territoriales japonaises. Suite à cela, une cellule de crise a été mise en place suite à l'incident pour recueillir davantage d'informations et suivre son déroulement. La Chine n'a pour l'instant pas encore confirmé, ni commenté ces informations. Depuis plusieurs décennies, les deux pays ont un différent concernant des îles...
« L’île Diaoyu et ses îlots affiliés font partie intégrante » de la Chine
Mers de Chine

« L’île Diaoyu et ses îlots affiliés font partie intégrante » de la Chine

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a réaffirmé, vendredi 26 janvier, la position de la Chine sur les îles Diaoyu, après avoir critiqué les actions du Japon. Hua Chunying a tenu ces propos en réponse aux récentes informations concernant l'ouverture par le gouvernement japonais d'un centre d'exposition revendiquant la souveraineté du Japon sur les îles Diaoyu. Le gouvernement japonais a ouvert le 25 janvier cette salle d’exposition permanente de 100m2 se trouve dans le parc Hibiya à Tokyo, visant à revendiquer sa souveraineté territoriale sur les îlots Dokdo, qu’il appelle Takeshima. Cette salle présente des documents cautionnant la revendication japonaise sur ces îlots situés entre la péninsule coréenne et l’archipel japonais, ainsi que les ...
Marée noire, entre catastrophe écologique et tension diplomatique
Mers de Chine

Marée noire, entre catastrophe écologique et tension diplomatique

La Chine a contesté les allégations selon lesquelles elle aurait déployé des efforts insuffisants pour secourir l'équipage du Sanchi. Les autorités ont aussi indiqué que la marée noire avait triplé en 4 jours. Une catastrophe écologique sans précédent La marée noire provoquée par le naufrage d'un pétrolier iranien en mer de Chine orientale a triplé de taille en l'espace de quatre jours, couvrant désormais plus de 300 km2. Des images satellites ont permis de détecter dimanche 21 janvier trois nappes d'hydrocarbures mesurant au total 332 km2, a indiqué l'Administration nationale des océans, qui avait fait état d'une marée noire de 101 km2, mercredi 17 janvier. https://www.chine-magazine.com/maree-noire-se-deverse-mer-orientale/ Le Sanchi transportait 136 000 tonnes de condens...
Des nappes de pétrole constatées au large de la Chine
Mers de Chine

Des nappes de pétrole constatées au large de la Chine

Plusieurs nappes de pétrole ont été constatées en mer de Chine orientale, près du site où le tanker Sanchi a coulé. Le pétrolier Sanchi, battant pavillon panaméen, transportait 113 000 tonnes de pétrole brut léger. Il est entré en collision avec le cargo CF Crystal immatriculé à Hong Kong, à environ 300 km à l'est de l'estuaire du fleuve Yangtsé le 6 janvier et a coulé le 14 janvier. L'Administration nationale des Affaires océaniques (ANAO) de Chine a indiqué dans un communiqué qu'une nappe de pétrole, mesurant 4 kilomètres de long et de 400 mètres de large, a été signalée à environ 5 kilomètres au sud-est de la position du pétrolier. D'autres nappes de pétrole de différentes tailles ont également été observées au nord-ouest du site. D'après les données satellitaires, trois nappes...
La pire marée noire du monde en mer de Chine
Mers de Chine

La pire marée noire du monde en mer de Chine

Le pétrolier iranien qui a coulé en mer de Chine orientale vient de relâcher une nappe de pétrole de plus de 100 km2, soit la plus grave marée noire dans le monde depuis 1991. Il s'agit de la plus grave marée noire dans le monde depuis 1991, lorsque 260 000 tonnes de brut s'étaient déversées en mer au large des côtes de l'Angola. Le pétrolier Sanchi, enregistré au Panama et exploité par la National Iranian Tanker Co, transportait 136 000 tonnes de condensat, quand il est entré en collision avec un navire hongkongais. La nappe de pétrole a été libérée par l'explosion de la coque du pétrolier, le 14 janvier, qui s'est fortement élargie depuis qu'il a sombré. Elle s'étend désormais sur une surface de 13 km de long et 11 km de large, selon les gardes-côtes japonais et les médias chino...
Pétrolier en feu : « aucun espoir »
Mers de Chine

Pétrolier en feu : « aucun espoir »

Selon les autorités, les chances de retrouver des survivants parmi les membres d’équipage du pétrolier iranien Sanchi sont quasi inexistantes, selon le porte-parole de l’équipe de secours mise en place par Téhéran. En feu depuis le 6 janvier en mer de Chine suite, le pétrolier a subi une collision avec un navire céréalier hongkongais, rapporte. Le porte-parole de l'équipe de secours mise en place par l'Iran, Mohammad Rastad, a indiqué : "il n'y a aucun espoir de retrouver des survivants parmi les membres d'équipage […]. Les deux tiers du pétrolier ont coulé, le feu s'est propagé et entoure totalement le navire, et on ne peut plus s'en approcher". Le pétrolier Sanchi, enregistré au Panama et exploité par la National Iranian Tanker Co (NITC), premier opérateur iranien de transport pétr...
La Chine tente d’éviter une marée noire
Mers de Chine

La Chine tente d’éviter une marée noire

Les autorités chinoises tentaient encore ce 9 janvier de limiter les fuites d'hydrocarbures du tanker iranien en feu au large des côtes de Shanghai. Cependant, elles craignent une explosion puis une marée noire sans précédent dans la zone. Le tanker Sanchi contenait 136 000 tonnes d'hydrocarbures légers (condensats) lors de la collision avec un navire de fret chinois, dans la nuit du 6 au 7 janvier. L'accident s'est produit à environ 300 kilomètres à l'est de Shanghai (est). Si tout l'hydrocarbure léger du tanker se déversait dans la mer, elle provoquerait une des pires marées noires des dernières décennies, selon des experts. Le ministère chinois des transports a indiqué le 9 janvier dans la journée que le navire était toujours en proie aux flammes. De plus, l'équipage du tanker, qu...
Possible catastrophe environnementale dans la zone
Mers de Chine

Possible catastrophe environnementale dans la zone

Le pétrolier iranien en flammes au large de Shanghai risque d'exploser ou de sombrer, selon Beijing qui craint un désastre environnemental sans précédent. Le tanker Sanchi détient 136 000 tonnes d'hydrocarbures légers (condensats). Lors de la collision dans la nuit du 6 au 7 janvier 2018 avec un navire de fret chinois, le pétrolier était en proie à un brasier. Selon le ministère chinois des transports, des secouristes tentent de venir en aide à l'équipage, mais ils ont été repoussés par le nuages toxiques. Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, a expliqué que "l'environnement et les conditions en mer ne sont pas très propices aux opérations de recherche et de secours". Cependant un corps non identifié a été retrouvé, à quelques kilomètres du pétrolier, ma...
Collision en mer de Chine orientale : 32 disparus
Mers de Chine

Collision en mer de Chine orientale : 32 disparus

Un navire de fret chinois est entré en collusion avec un tanker iranien en mer de Chine orientale dans la nuit du samedi 6 à dimanche 7 janvier, à environ 300 km des côtes chinoises, au large de la région de Shanghai. Le tanker iranien était en flammes et laissait échapper une partie de sa cargaison d'hydrocarbures en mer après la collision, tandis que son équipage de 32 personnes était porté disparu, selon le gouvernement chinois. Le tanker Sanchi transportait 136 000 tonnes d'hydrocarbures légers (condensats). Il a "entièrement pris feu" suite à sa collision, a annoncé le ministère chinois des transports. Vers 2 heures dimanche, "le navire restait à flot et l'incendie continuait de faire rage, et l'on voyait des flaques de pétrole à la surface de l'eau", a précisé le ministère, ...