Dans une interview accordée à LaTribune.fr, Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin, et co-président de la Fondation AfricaFrance, a indiqué que « la Chine ne recolonise pas l’Afrique. Coloniser, c’est prendre des leviers de pouvoir, c’est dénier l’égalité des droits des citoyens, c’est exercer une emprise sur tous les facteurs de souveraineté… »

Pour ce dernier, les analyses assurant que la Chine recolonise l’Afrique « comportent une dose assez forte de jugements, de valeur xénophobes, relèvent plutôt du discours politicien que des débats qui permettent de faire avancer la compréhension des choses ».

Lionel Zinsou, co-président de la Fondation AricaFrance

Lionel Zinsou, co-président de la Fondation AricaFrance

« Cela n’a aucun sens de dire que la Chine recolonise l’Afrique. Cela n’a aucun sens de dire, aussi, qu’il y a ici et là des réminiscences de la Françafrique … les considérations xénophobes ne sont pas plus efficaces sur la Chine que sur d’autres acteurs ».

D’ailleurs en décembre 2015, Adji Otèth Ayassor, ministre togolais de l’Economie, des Finances et de la Planification, assurait lors du FOCAC que la Chine ne colonisait pas l’Afrique, « c’est exactement le contraire, la chine accompagne le développement du continent, ce qui n’était pas le cas avec les colonisateurs occidentaux à l’époque ».

Concernant les pratiques de la Chine en Afrique, comme l’importation d’ouvrier, absence de responsabilité sociale, prise de terre, exploitation massive de zone agricole, pollution, …  Lionel Zinsou a indiqué que là « nous évoquons autre chose ».

Car « le mot recolonisation est utilisé pour stigmatiser, pour flétrir, pour conduire une bataille politique. Et il est spécialement déplacé que ce soient des étrangers à l’Afrique qui disent que la Chine recolonise l’Afrique« , comme l’actuelle candidate à l’élection présidentielle américaine, Hillary Clinton, qui avait indiqué en 2011 que l’Afrique devait faire attention au néo-colonialisme de la Chine. « C’est gênant, surtout si ce sont des observateurs de pays qui ont vraiment colonisé l’Afrique dans les cent cinquante dernières années« , souligne ce dernier.

Toutefois, la Chine « est extrêmement active et pour dire la vérité elle a vraiment rendu un service considérable à la croissance africaine! Ne serait-ce que pour avoir fait réagir tous les pays du monde : ils ont redécouvert l’Afrique parce que la Chine a prouvé que l’on pouvait augmenter ses exportations vers l’Afrique, qu’avec de la compétence, de la compétitivité, on pouvait aller jusqu’à des taux de + 20-25 % par an ». 

Pour le co-président de la Fondation AfricaFrance, « la Chine a totalement bousculé le continent, c’est cela qu’il faut retenir, beaucoup plus que tous les fantasmes sur la recolonisation ».