mercredi, juin 19

Étiquette : colonialisme

La coopération Sino-africains est-t-elle un néo-colonialisme?
Afrique, MONDE, Non classé

La coopération Sino-africains est-t-elle un néo-colonialisme?

Par Nankouman Keita - Le terme fait référence à une situation de dépendance réelle d'un État à l'endroit d'un autre sans pour autant être associée à une dépendance formelle, juridique et politique, celle-là même qui caractérise le colonialisme. La fin du colonialisme, dans la foulée des indépendances nationales des années 1950 et 1960, a entraîné, du moins dans bien des cas, le début du néo-colonialisme. La relation de dépendance peut prendre plusieurs formes: d'abord économique, par le truchement des entreprises et des flux de capitaux, mais aussi culturelle, par exemple par une hégémonie du cinéma, de la littérature ou des grandes écoles qui forment souvent les élites des anciennes colonies. Elle peut également être scientifique et technique par une asymétrie des connaissances et ...
La Chine doit servir d’exemple à l’Afrique.
Tribunes - Analyses

La Chine doit servir d’exemple à l’Afrique.

Par Tidiane Magassouba - Le 1er octobre 1949 qui marque la réunification et l’indépendance de la république populaire de Chine sous l’égide de Mao Zedong, est une date importante dans la vie de l’empire du milieu. Depuis cette période, le géant asiatique n’a fait qu’intensifier ces relations vers l’Afrique et les pays du tiers–monde en rompant systématiquement avec le bloc occidentale. En effet, dans l’idéal de ne pas appartenir ou d’intégré l’un des deux blocs dominer par les Etats-Unis et l’ex URSS au moitie du XXe siècle qui sont (L’est et L’Ouest), la Chine participe à la conférence de Bandung tenue du 18 au 24 Avril 1955 à Bandung en Indonésie, qui a réunit, pour la première fois les représentants de vingt-neuf pays africains et asiatiques dont Gamal Abdel Nasser d’(Egypte). L’ob...
Visite africaine pour le nouvel an de Wang Yi
Afrique, MONDE

Visite africaine pour le nouvel an de Wang Yi

Le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, était en visite en Afrique, du 2 au 6 janvier, afin d'assurer aux dirigeants africains qu'ils sont la priorité de la politique étrangère chinoise. "Cette visite réitère l'importance que la Chine attache à ses relations avec l'Afrique et à la coopération Sud-Sud, et réaffirme l'engagement de la Chine envers la prospérité et le développement communs", a indiqué l'agence de presse, Xinhua. Le ministre s'est entretenu avec les dirigeants du Burkina Faso, d'Éthiopie, de l'Union africaine, de Gambie et du Sénégal sur les moyens de faire avancer la mise en œuvre du plan d'action, adopté lors du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) de Beijing, en septembre dernier. Il s'agira notamment de définir les projets prioritaires...
Les relations sino-africaines et les allégations de neo-colonialisme
COIN DES IDEES, Yoro Diallo

Les relations sino-africaines et les allégations de neo-colonialisme

Tribune de l'ancien diplomate malien Yoro Diallo - Depuis un certains temps les relations Chine-Afrique font l’objet d’allégations infondées venant d’Occidentaux, notamment des États-Unis d’Amérique. Certains esprits aux desseins inavouables vont jusqu'à affirmer que les Chinois ne se sont pas engagés dans des expéditions coloniales en Afrique parce qu’ils n'avaient pas les moyens matériels et techniques. Ce qui n'est pas du tout vrai. La vérité historique nous enseigne que jusqu'au 15ème siècle la Chine était une puissance maritime en Asie bien avant les Européen. Les premiers contacts entre la Chine et l'Afrique remontent au 10eme siècle, sous la dynastie Tang. Sous la dynastie Ming (1368-1644), plusieurs décennies avant l'arrivée des Européens, notamment du Portugais ...
A quand le rêve chinois sera-t-il réalisé en Afrique ?
Tribunes - Analyses

A quand le rêve chinois sera-t-il réalisé en Afrique ?

Analyse détaillée de Tidiane Magassouba - De la traite négrière à nos jours, l’Afrique se voit envahit par la présence occidentale, qui continue à dépouiller le continent de ces ressources économiques et démographiques, en passant par l’ingérence dans les politiques intérieures des Etats et ce de façon ostentatoire et éhontée. Après la chute du mur de Berlin en 1990 la politique d’aide de l’Occident vers l’Afrique a été conditionnée par la promotion de la démocratie occidentale et la libéralisation des marches. Il imposait aux pays africains - demandeurs d’aides financières - un système politique à l’occidental sans se soucier des enjeux économiques majeurs que traverse le continent. Quant à la Chine, elle a multiplié ces relations avec l’Afrique en adaptant une politique de non ing...
«La Chine ne surveille pas l’Union africaine»
Afrique, MONDE

«La Chine ne surveille pas l’Union africaine»

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a fustigé le média allemand ayant accusé le gouvernement chinois d’espionner le siège de l’Union africaine, situé à Adis Adeba. La Chine est accusée «d'avoir installé des équipements d'écoute dans l'immeuble du siège général de l'Union africaine» et «d'avoir tenté d'accroître l'influence politique à travers l'assistance aux pays africains». Cette accusation n’est pas la première, en début d’année le journal français Le Monde a dénoncé les faits. Suite à la publication de l’article, Hua Chunying avait également dénoncé les mensonges du média français. Cette dernière a souligné le 9 novembre que «de telles calomnies avaient déjà été réfutées par des dirigeants de pays africains». «Le peuple africain a une me...
La Chine n’est pas colonialiste
Afrique, MONDE

La Chine n’est pas colonialiste

Deux chercheurs et deux présidents africains ont assuré que la Chine n'a pas d'attitude colonialiste en Afrique, contrairement aux accusations faites par les occidentaux. Interrogé par le quotidien belge Soir Première, Arnaud Zacharie est le secrétaire général du CNCD-11.11.11., a expliqué qu'il n'y a pas d’attitude néocoloniale de la Chine envers l’Afrique : "certainement pas. Au cœur de la stratégie de Pékin, il y a le principe de non-ingérence. La Chine n’a aucunement l’intention de diriger les pays africains à leur place. Et il faut relativiser ses investissements en Afrique". Ce dernier a indiqué que "la Chine investit beaucoup plus en Europe ou en Amérique latine qu’en Afrique. Ceci dit, il y a des visées hégémoniques, car c’est clair que la Chine se déploie pour être une puis...
Mouvement du 4 mai 1919 : un tournant historique et culturel
CULTURE, Histoire

Mouvement du 4 mai 1919 : un tournant historique et culturel

Le Mouvement du 4 mai a été mené par des étudiants et intellectuels afin de protester contre les décisions prises lors de la Conférence de la Paix réunie à Paris. Pendant la Première Guerre mondiale, le Japon tente d’établir sa suprématie coloniale sur le territoire chinois. En 1915, le gouvernement japonais présente à la Chine «21 demandes» visant à faire du pays un véritable protectorat japonais. En entrant en guerre aux côtés des Alliés en 1917, la Chine pense obtenir un siège à la table des négociations de paix, afin de freiner les ambitions coloniales japonaises. La Chine espère également que les États-Unis, conformément à la politique de la Porte ouverte, lui offriront leur soutien. Mais lors des pourparlers de Versailles, le président Thomas Woodrow Wilson se désolidarise d...
Pas de néocolonialisme pour le président de Djibouti Omar Guelleh
Afrique, MONDE

Pas de néocolonialisme pour le président de Djibouti Omar Guelleh

Le président de Djibouti, Omar Guelleh (en Une au côté du président Xi Jinping), a réfuté dans une interview accordée à Afrique Magazine,  l'analyse de certains experts estimant que la Chine instaure un "nouveau colonialisme". Pour le président djiboutien, "ces gens disent n’importe quoi! La Chine est un véritable partenaire, le seul finalement aujourd’hui qui fonctionne sur une coopération à long terme. Elle est notre amie. Elle a ouvert sa première base hors de ses frontières chez nous. Nous sommes inclus dans le grand plan des routes de la soie. Elle investit massivement à Djibouti". En effet, deux grands projets financés par l’Eximbank chinoise sont actuellement en cours. D'une part, le chantier d’adduction d’eau entre l’Éthiopie et Djibouti, évalué à 322 millions de dollars (26...
COIN DES IDEES, CULTURE

Débat sur le Taoïsme

A la publication de l'article Une coopération Chine-Afrique de manière égale du point de vue taoïste, un débat a eu lieu entre l'auteur de ce texte, Liu Yunsheng, et des internautes. Le but aura été de comprendre en quoi le taoïsme recèle d'une interprétation personnelle des écrits de Lao Tseu, en fonction de l'interprétation de chacun. "La néo-colonisation n'a ni réalité, ni raison sans fondement. C'est un concept ridicule établi sur le parcours des anciens colonisateurs", or "ce n'est pas une idée conforme au Taoïsme chinois", a expliqué l'expert du Taoïsme, Liu Yunsheng. Ce dernier explique en quoi la Chine ne peut être taxée de néo-colonialiste en Afrique, car "personne n'est supérieure, personne n'est inférieure, tout le monde est égale. Tandis que les colonisateurs ont préc...
« La Chine défend ses intérêts partout dans le monde »
Afrique, Interviews, MONDE

« La Chine défend ses intérêts partout dans le monde »

Dans une première partie, Xavier Aurégan, docteur en géographie-géopolitique de l’Institut français de géopolitique a évoqué les relations diplomatiques et économiques entre la Chine et la Cote d'Ivoire, évoquant au passage les grandes lignes de son ouvrage "Géopolitique de la Chine en Côte d’Ivoire".  Ce dernier a également évoqué pour C-M.C la question de la colonisation "présumée" de la Chine en Afrique. En avril 2011, dans un article intitulé La Chine en Côte d’Ivoire : le double jeu (Diploweb), vous écriviez que "la politique extérieure chinoise, également pragmatique, ne souffre pas d’un passé colonial européen. Les représentations africaines ne dénoncent jamais – ou rarement – l’impérialisme chinois en Afrique, ce qui n’est pas le cas pour Paris et Washington, qui n’en sont plus à ...
Afrique

L’Afrique, usine du monde pas pour Afrique-sur7

Pour le think tank américain Brookings Institution, "l’Afrique pourrait devenir l’usine de la Chine", mais pour le site d'information Afrique-sur7, "l’Afrique n’a d’opportunité véritable qu’elle-même et non de la Chine". Dans un rapport publié le 10 octobre, intitulé "L’engagement de la Chine en Afrique: des ressources naturelles aux ressources humaines" (China’s Engagement with Africa : From Natural Resources to Human Resources), le think tank a indiqué que le vieillissement de la population chinoise, la hausse des salaires des ouvriers et la baisse de la compétitivité représentent "une opportunité exceptionnelle pour l’Afrique" sur le moyen et le long termes. De son côté, Afrique-Sur7 précise que "la Chine a eu un développement remarquable, mais à partir d’elle-même comme de l’araignée...
Afrique

Lionel Zinsou : « La Chine ne recolonise pas l’Afrique »

Dans une interview accordée à LaTribune.fr, Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin, et co-président de la Fondation AfricaFrance, a indiqué que "la Chine ne recolonise pas l'Afrique. Coloniser, c'est prendre des leviers de pouvoir, c'est dénier l'égalité des droits des citoyens, c'est exercer une emprise sur tous les facteurs de souveraineté..." Pour ce dernier, les analyses assurant que la Chine recolonise l'Afrique "comportent une dose assez forte de jugements, de valeur xénophobes, relèvent plutôt du discours politicien que des débats qui permettent de faire avancer la compréhension des choses". "Cela n'a aucun sens de dire que la Chine recolonise l'Afrique. Cela n'a aucun sens de dire, aussi, qu'il y a ici et là des réminiscences de la Françafrique ... les considératio...
La société africaine peu influencée par la Chine
MONDE

La société africaine peu influencée par la Chine

Dans une interview accordée à Chine-Magazine, Foly Ananou, statisticien économiste et responsable du pôle économie du think-tank l’Afrique des Idées*, a expliqué que  l'influence de la Chine sur l'économie et la société africaine. Une influence pour l'instant plus économique que sociétale, mais la situation pourrait changer. Explications. Comme évoqué dans les paragraphes précédents, les investissements privés majeurs de  sociétés privées chinoises sont encore rares. La présence privée chinoise en Afrique est pour l’heure de personnes physiques qui se sont aventurés sur le continent et ont entamé une activité (notamment dans le commerce ou dans l’exploitation de quelques ressources locales – bois par exemple). Les investissements majeurs chinois ne sont pas en fait des investissements chin...