Sélectionner une page

Liu Yunsheng

L’origine de la vision chinoise de la paix favorable aux pays africains

Chacun pays a sa réalité et sa particularité. Le jugement des questions doit effectivement construire à la base de vivre ensemble pour une coopération de bénéfice mutuelle.

On n’a pas la même culture avec les anciennes colonisatrices dont nous sommes tous victimes. Le préjugé relatif à la présence de la Chine en Afrique est souvent à partir du compte du cliché d’anciens colonisateurs historique sans  la considération de la réalité du changement. Le changement dont les anciens colonisateurs n’acceptent pas.

Effectivement, n’a pas l’intention d’isoler ou imposer aucun pays indépendant. Elle insiste, depuis la fondation de la république, à une politique diplomatique non-ingérence. Elle n’exporte pas le modèle chinois, mais partage le fruit de sa politique de l’ouverture et de la réforme de 40 ans expériences avec le reste du monde à travers notamment son projet de financement à l’interconnexion intitulé « ceinture et route », conventionnelle traduit comme nouvelle route de la soie.

La politique chinoise de coopération vers l’Afrique  consiste à 4 termes, précisés par le président XI Jinping, « une coopération à tout cœur », « une coopération pragmatique », »une coopération fraternelle », « une coopération dans un esprit honnête ». Il a fait un appel à les aider à construire une nouvelle Afrique selon la volonté des africains. Il faut écouter les africains et construire selon leur choix.

La Chine cherche à la cohésion, dans un sens de construire la communauté de destin. Dans cet esprit de vivre ensemble, elle a pris initiative d’utiliser son financement, en tant que 2ème puissance économique,  à fait un projet de financement au profit du reste des pays du monde, c’est à dire projet de la nouvelle route de la soie.

En effet, pour vous faire éclairer la dernière pensée, je vous cite la pensée ancestrale chinoise pour terminer mon discours, au titre de l’UN.

L’UN, coïncide avec la nation des nations unies. Mais la citation que j’ai faite est à partir du livre que j’ai traduit et publié en Côte d’Ivoire de l’écrit du Lao Tseu, premier penseur chinois, datant de plus de 2 000 ans.

Chapitre 39

Voici l’e et jadis de rentrer à l’UN, qui symbolise l’origine:

Le ciel rendu à l’UN annonce la pureté ; la terre rendue à l’UN manifeste la paix; l’esprit rendu à l’UN prend efficacité, la vallée rendue à l’UN fait vide; l’être rendu à l’UN facilite la vie; le pouvoir retrouvé à l’UN conduira le pays dans le bon sens.

Si l’on continue à analyser ces exemples dans l’autre sens, on voit: quand le ciel manque de sa pureté, il risque de se craqueler; quand la terre manque de paix, elle risque d’être inutile; quand l’esprit manque d’efficacité, il risque d’être distrait; quand la vallée manque de volume, elle risque d’aller à plein; quand l’être ne fait plus engendrer, il s’éteindra; quand le pouvoir n’a plus de bon sens, il risque de n’avoir plus de puissance.

Pour cela, l’infériorité est racine de la supériorité ; le bas est le fondement du haut.

Ainsi, les souverains se prétendent hommes solidaires, isolés, ou vide.

Cela ne montre pas qu’ils n’oublient pas de prendre l’infériorité comme véritable origine?

L’excès est nuisible, n’est ce pas?

Ainsi, le Sage préfère être une pierre simple qu’une pierre de jade.

C’est une inscription de vivre ensemble, une base de coopération pacifique. Et ensuite pour un développement durable, l’auteur a précisé par le chapitre 49:

Le Tao engendre l’un;

L’un engendre le deux;

Le deux engendre le trois;

Le trois engendre tous les autres.

Tous les êtres au sein du yin et du yang, font l’harmonie à travers le sens du vide.

Ce que les hommes détestent,

Tels que le solidaire,

L’isolé, le vide,

Sont prétendus par le pouvoir comme son nom.

C’est la raison pour laquelle ils savent que « diminuer, c’est augmenter;

Et augmenter, c’est diminuer ».

Tels est ce que nous instruit le non-agir,

C’est également ce que j’enseigne pour l’objet de la spontanéité.

Celui qui s’impose aux gens,

La mort s’imposera à lui en retour.

Voilà, c’est ce que je veux prendre pour ma devise.

Ainsi, il  n’a pas oublié de mettre en valeur le moyen d’être ensemble dans quasi tout le chapitre.  À titre d’exemple le chapitre 22 de son ouvrage.

La souplesse fait preuve de la flexibilité; l’excès résulte de la dureté́; le creux attend d’être plein; l’ancien attend son remplaçant; ce qui est petit s’inscrit dans la croissance; ce qui est grand donne lieu au perplexe.

Ainsi, le Sage donne l’exemple au monde, par le moyen d’harmoniser ce dualisme en un ensemble.

Ainsi au chapitre 35, il fait appel à construire un grand esprit favorable à la paix du monde.

L’homme instruit du Tao est capable de gérer le monde par son grand image inclusive, il sait communiquer de manière spontanée; une telle relation harmonieuse procède de la paix.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :