L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé la tenue d’un forum international sur les recherches et l’innovation, afin de mobiliser les efforts internationaux visant à combattre le nouveau coronavirus.

Le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus a indiqué lors d’une conférence de presse que ce forum, prévu les 11 et 12 février à Genève, est co-organisé avec la collaboration des recherches internationales sur la préparation aux maladies infectieuses.

Il réunira les principaux acteurs de la recherche de pointe en santé publique et du développement de vaccins, de la thérapeutique et du diagnostic, entre autres.

A lire aussi : Coronavirus : les scientifiques s’activent à trouver un vaccin

Les participants, dont de grands scientifiques, des agences de santé publique, des ministères de la Santé et des bailleurs de fonds de la recherche, débattront des domaines tels que l’identification de la source du virus 2019-nCoV, ainsi que le partage d’échantillons biologiques et de séquences génétiques.

Les experts consulteront les actuelles recherches sur les coronavirus SRAS et MERS et identifieront les lacunes en termes de connaissances et les priorités de recherche afin d’accélérer la diffusion des informations scientifiques et des produits médicaux qui sont les plus nécessaires pour minimiser l’impact de l’éruption de ce nouveau coronavirus.

A lire aussiTrois mois pour prouver l’efficacité d’un vaccin

A lire aussi : Essais cliniques réalisés dans quelques mois

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus

« Il est essentiel d’exploiter la puissance de la science pour maîtriser cette épidémie », a estimé le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus. Ce dernier a indiqué qu’il y a « des questions auxquelles nous devons répondre et des outils que nous devons développer au plus vite. L’OMS joue un rôle de coordinateur important en rassemblant la communauté scientifique pour identifier les priorités de recherche et accélérer les progrès ».

Le forum élaborera un programme de recherche international pour éradiquer le nouveau coronavirus, déterminer les priorités et les cadres qui guideront les projets devant être menés en premier, ce qui devrait permettre davantage d’investissements efficaces, de recherches et de synergies de haute qualité au sein des chercheurs mondiaux, selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

« Comprendre la maladie, ses réservoirs, sa transmission et sa gravité clinique et prendre ensuite des mesures efficaces est important pour contenir l’épidémie, réduire le nombre de victimes et minimiser les impacts économiques », a souligné Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l’OMS.

De telles connaissances accéléreront également le développement et l’évaluation de tests de diagnostic efficaces, de vaccins et de médicaments, tout en établissant des mécanismes permettant un accès abordable aux populations vulnérables, selon l’organisation.