Beijing et Washington ont décidé de renoncer à toute guerre commerciale et à l’augmentation des droits de douane, a déclaré le vice-Premier ministre chinois Liu He.

Cité par l’agence de presse, Xinhua, Liu He a expliqué que «les deux parties sont parvenues à un consensus, ne s’engageront pas dans une guerre commerciale et n’augmenteront pas les droits de douane respectifs». Ce dernier a rencontré les 17 et 18 mai une délégation américaine à Washington, dans le but de négocier avec le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin.

Dans un communiqué, les deux pays ont dit avoir trouvé un «consensus» sur la réduction du déficit des Etats-Unis sur les échanges de marchandises avec la Chine. Cependant, il n’a pas été mentionné dans le communiqué si l’échéance du 22 mai sur une possible entrée en vigueur de nouvelles mesures frappant pour 50 milliards de dollars (41 mds €) de marchandises chinoises, était de facto suspendue.

Plusieurs heures seulement après la publication de ce document, Washington a confirmé la suspension des tarifs douaniers. Liu He a assuré que les deux pays allaient renforcer leur coopération commerciale dans les domaines de l’énergie, des produits agricoles, des soins médicaux, des produits de haute technologie et des finances.

Le vice-Premier ministre chinois est toutefois resté prudent : «il faut en même temps tenir compte du fait que briser la glace ne peut se faire en un jour, que que résoudre les problèmes structurels sur les relations économiques et commerciales entre les deux pays prendra du temps».