Le Centre national des superordinateurs de Tianjin a dévoilé à la presse le prototype d’un superordinateur de classe exascale de nouvelle génération, à l’occasion de la 2ème réunion mondiale d’Intelligence. Il s’agit de la première présentation publique de la machine, qui compte trois ensembles d’appareils mesurant chacun de 2m de haut.

«Le nouveau superordinateur Tianhe-3 est 200 fois plus rapide et sa capacité de stockage 100 fois supérieure à celle du superordinateur Tianhe-1, premier superordinateur pétaflopique chinois lancé en 2010», a indiqué Xia Zijun, directeur adjoint de la section recherche et développement du centre.

D’après ce dernier, ce prototype permettra de tester la capacité de calcul du superordinateur Tianhe-3, qui verra le jour d’ici 2020. De son côté, le prototype sera opérationnel d’ici fin de l’année 2018, soit deux années après le début de la création de cette machine.

D’après les concepteurs (le centre des superordinateurs de Tianjin et l’Université nationale de technologie de défense), «cette machine ouvrira la voie au développement d’un superordinateur capable de réaliser un milliards de milliards de calculs par seconde».  

L’objectif des scientifiques sera d’explorer l’application des ordinateurs dans le super-calcul en nuage (cloud), les méga-données, l’intelligence artificielle et l’Internet des objets.

La Chine, leader international des superordinateurs