Les autorités chinoises ont mis en garde les Etats-Unis contre la visite de navires de guerre américains à Taïwan. « Il s’agit d’une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine« , a averti devant la presse le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Lu Kang. En effet, Taïwan fait partie intégrante du territoire chinois, conformément au Consensus de 1992.

« Nous faisons part de notre ferme opposition et avons protesté officiellement« , a ajouté le porte-parole. Cette déclaration intervient au moment où le président américain Donald Trump a signé le budget américain de la défense mettant en avant la possibilité de rétablir des visites portuaires mutuelles entre les marines américaine et taïwanaise.

« Nous sommes fermement opposés à toute forme d’échange officiel et de liens militaires entre Taïwan et les Etats-Unis ainsi qu’à des ventes d’armes américaines à Taïwan« , a rappelé de son côté Lu Kang.

D’après SputnikNews, Li Kexin, ministre de l’ambassade de Chine aux Etats-Unis, aurait déclaré aux autorités américaines que son pays activerait sa loi anti-sécession, si des navires de l’armée américaine étaient envoyés dans le détroit de Taïwan.

Cette loi anti-sécession a été adoptée en 2005. Elle nie le statut d’Etat de Taïwan et évoque les moyens dont fera preuve la Chine en cas d’unification . Cette loi mentionne aussi « l’action non pacifique« , si le gouvernement croit que toute possibilité d’unification pacifique est impossible.

Beijing envisage la réunification de Taiwan par la force