Le 12e mois lunaire en chinois s’appelle «la yue» (腊月), donc le huitième jour de ce mois lunaire est «la yue chu ba» (腊月初八), ou «laba» (腊八). Cette journée est également connue sous le nom de « Festival de la bouillie de riz de Laba », ou « Fête de Laba », ou encore « Festival Laba ».

Lire aussi :

Il existe plusieurs légendes sur l’origine de la consommation de bouillie de Laba. Certains prétendent qu’elle est d’origine bouddhiste. D’autres assurent que la bouillie, faite de haricots rouges, peut exorciser le mal des enfants. En enfin, certains disent qu’elle cuisinée en mémoire d’un couple pauvre.

La coutume de manger de la bouillie est bien connue à travers l’histoire, de la cour impériale aux gens du commun.

Lire aussi : Le festival Laba, le sacrifice de fin d’année

La bouillie la plus «authentique» passe pour avoir été faite dans le nord de la Chine, en particulier à Beiping, l’actuelle Beijing.

Pour cuisine de la bouille de Laba, il faut mélanger plusieurs ingrédients : le riz et le riz gluant.

Les gens y ajoutent également du sucre, des dattes rouges, des graines de lotus, des noix, des châtaignes, des amandes, des longanes, des noisettes, des raisins secs, des haricots rouges, des arachides, des châtaignes d’eau, des pétales de rose.

D’autres personnes ajoutent des ingrédients différents pour rendre la bouillie spéciale.