Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a annoncé que les touristes chinois ne peuvent plus entrer à Maurice, après une réunion du comité multisectoriel sur le coronavirus à Port-Louis.

« Nous prenons la décision d’une restriction temporaire pour tous les passagers qui viennent de Chine ou qui ont visité la Chine ces 14 derniers jours : ils n’auront pas le droit d’entrer à Maurice », a-t-il expliqué.

Concernant les citoyens mauriciens qui se trouvent actuellement en Chine, « ils pourront rentrer à Maurice mais seront soumis aux autorités sanitaires pour être mis en quarantaine selon les normes du ministère de la Santé. » Cette mesure s’applique aussi aux autres résidents de l’île.

Le Premier ministre demande « évidemment qu’aucun mauricien n’entreprenne un voyage en Chine car, à leur retour, ils seront automatiquement mis en quarantaine. »

Ces restrictions s’appliquent aussi « aux importations d’animaux vivants, y compris les animaux de compagnie, qui proviennent de Chine. Tous les contrôles sanitaires ont été renforcés par les autorités de la douane, de l’agriculture et du commerce. »

Le département de l’aviation civile compte transmettre la décision du gouvernement à l’ensemble des pays. Ce dernier a évoqué l’impact de cette épidémie sur l’économie mondiale, mais aussi locale.

Pravind Jugnauth a évoqué le cas de « douze Mauriciens qui étaient à Wuhan (épicentre de l’épidémie, ndlr) et qui nous ont informés qu’ils souhaitaient revenir à Maurice. Actuellement, ils sont dans l’avion en direction de la France où ils seront placés en quarantaine et pourront rentrer à Maurice après la période de 14 jours. Nous lançons aussi un appel à tous les Mauriciens en Chine qui souhaitent retourner à Maurice, afin qu’ils contactent notre ambassade à Beijing. »

Le premier vol de rapatriement de français et mauricien aura lieu ce mercredi