Hong Kong célébrera le 20ème anniversaire de sa rétrocession à la Chine par le Royaume-Uni, le 1er juillet. D’ici cette date,  une série d’événement est proposé, dans un climat politique tendu entre les deux territoires.

Une partie de la population hongkongaise s’inquiète de l’ingérence croissante de Beijing dans les affaires de l’île et les atteintes aux libertés fondamentales. D’ailleurs, la région administrative spéciale est divisée en deux : pro et anti-chinois.

Des centaines d’événements, de l’exposition artistique au tournoi sportif, seront organisés jusqu’au mois de juillet, d’un montant de 640 millions de dollars de Hong Kong (75 millions d’euros).

Des affiches, collées dans toute la ville, prône le slogan de cet événement : « Ensemble, Progrès, Opportunités ». Pour l’actuel chef de l’exécutif, Leung Chun-ying, il s’agit d’illustrer « la vision de demain » pour Hong Kong.

Les avis divergent entre événement historique, digne d’être célébré, et scepticisme vis-à-vis de l’avenir de Hong Kong. D’autant que la police vient d’arrêter plusieurs militants indépendantistes, dont deux députés élus de Youngspiration.

Beaucoup d’hongkongais accusent Beijing de peser de toute son influence dans certains secteurs, comme les médias ou l’éducation. Certains craignent que la visite du président Xi Jinping, pour cet anniversaire, n’enflamme les mécontentements.

D’autant que le candidat de Beijing, Carrie Lam, a été élue à la tête de l’île le mois dernier, suscitant déjà la haine des militants démocrates. Cette dernière prendra officiellement ses fonctions le 1er juillet.

Bien qu’elle a promis rassembler et résoudre les problèmes de la société, les opposants estiment que 4 semaines de célébrations ne favoriseront pas ses bonnes intentions.  Le politologue Willy Lam a expliqué à l’Agence France Presse que ces événements culturels et sportifs visent à attirer l’attention de Beijing et surtout à la contenter.

Carrie Lam et Leung Chun-ying « veulent donner l’impression que ‘les gens sont dans l’extase à cause du soutien de la Chine à Hong Kong’ pour contrebalancer les turbulences politiques ».

Deux députés de Youngspiration arrêtés