De China Smart Energy Industry Alliance – Le 20 décembre, le sommet de la table ronde de l’Asie 2022 sur le développement vert à faible émission de carbone, organisé par la China Smart Energy Industry Alliance, s’est tenu avec succès en ligne.

Parmi les invités, Moin ul Haque, l’ambassadeur de la République islamique du Pakistan en Chine, Tuvshin Badral, représentant commercial et conseiller de la Mongolie en Chine, Almas Chukin, directeur général de Visor Kazakhstan et économiste kazakh, Yahaya Berakhtali, consultant et ancien PDG de EUAS International ICC, Kin Phea, directeur de l’Institut des relations internationales de l’Académie royale du Cambodge, Hartanto Wibowo, directeur de la planification et du développement commercial de PT PLN, Li Baoqing, directeur de State Power Investment Group Co, Ltd et directeur du comité de travail, Gou Wei, directeur général adjoint de China Huadian Corporation et Yao Qiang, directeur du comité des sciences et des technologies de PowerChina.

Ils ont mené conjointement des discussions approfondies sur le thème des «réalisations et expériences innovantes en matière de développement vert et à faible émission de carbone en Asie». An Fengquan, conseiller spécial auprès du directeur de l’AIE, a présidé le sommet.

Le sommet, dont l’objectif est de tirer pleinement parti des efforts des gouvernements, des entreprises, des instituts de recherche et des parties concernées dans les pays asiatiques, vise à créer une plate-forme de consultation, d’échange et de dialogue amicaux pour des discussions conjointes sur des questions importantes telles que l’établissement d’un modèle de croissance verte, les objectifs de réduction des émissions de carbone, le développement de l’énergie intelligente et la coopération en matière de technologies vertes, afin de parvenir à un consensus sur l’approfondissement d’une coopération diversifiée dans les industries vertes et de continuer à consolider les réalisations de la gouvernance systématique de l’énergie verte, contribuant davantage à la construction conjointe d’une communauté de destin commun en Asie-Pacifique.

En tant que conséquence importante de la table ronde, près de 30 représentants du Kazakhstan, de la Turquie, du Cambodge, de la Chine et d’autres pays et régions ont signé et publié le document intitulé Building a Green and Low-carbon Planet: Asia Green and Low-carbon Development Initiative.

Le document appelle les pays asiatiques à établir un consensus et à approfondir leur coopération dans des domaines tels que la transformation du système énergétique mondial, le partage et l’échange de technologies énergétiques propres et la création de solutions technologiques sans émission de carbone, afin de faire progresser la civilisation humaine, de transformer leurs modes de développement économique et social en modes verts et à faible émission de carbone et de construire conjointement une «planète verte et à faible émission de carbone».