Le planificateur d’État chinois a émis le 18 janvier son troisième avertissement au cours du mois de janvier 2023 contre la spéculation excessive sur le minerai de fer.

L’administration a indiqué qu’elle allait renforcer la supervision des marchés au comptant et à terme du pays.

Les contrats à terme sur le minerai de fer dans le premier utilisateur mondial de la matière première ont augmenté de 5,6% au cours des deux premières semaines de l’année 2023 pour atteindre un sommet de 17 mois de 896,50 yuans (132,26 $) la tonne le 13 janvier. Les investisseurs parient sur la forte demande de l’ingrédient de l’acier avec la réouverture de l’économie chinoise.

« Les entreprises ne doivent pas s’engager dans l’arnaque des prix et la spéculation », a déclaré la Commission nationale du développement et de la réforme (NDRC), dans un message sur son compte officiel WeChat.

Elle a émis des avertissements similaires le 15 janvier et le 6 janvier et a convoqué les sociétés de négoce de minerai de fer et de contrats à terme, leur ordonnant de ne pas citer sélectivement des données et des informations, d’exagérer délibérément les augmentations de prix ou de faire monter les prix.

Le 10 janvier, les actions australiennes étaient en baisse en raison des pertes subies par le secteur des matériaux à forte intensité minière, la Chine a dû intensifier ses efforts pour réguler le prix du minerai de fer.

Le secteur des matériaux a enregistré la plus forte perte le 10 janvier (0,6 %), après que le planificateur d’État chinois avait exprimé ses inquiétudes quant aux fluctuations des prix du minerai de fer et se soit engagé à renforcer la réglementation de l’ingrédient de la fabrication de l’acier et à réprimer la spéculation sur les prix.