dimanche, février 11

Étiquette : Taïwa

Taïwan : Colère de la Chine contre Yoshihide Suga
Asie/Pacifique, TAIWAN

Taïwan : Colère de la Chine contre Yoshihide Suga

Le Premier ministre du Japon, Yoshihide Suga, a qualifié Taïwan de pays, suscitant la colère de la Chine, qui considère l'île comme une province renégate. Lors de son premier débat parlementaire avec les chefs de l'opposition, Yoshihide Suga, nommant l'Australie, la Nouvelle-Zélande et Taïwan, a déclaré : «Ces trois pays ont imposé de fortes restrictions aux droits à la vie privée» pour freiner l'épidémie de nouveau coronavirus. Taiwan est généralement appelé «région» au Japon, la Chine affirme que Taiwan est une «partie inaliénable» de son territoire. Conflit permanent entre la Chine et le Japon La référence de Yoshihide Suga est intervenue alors que la Chine et le Japon sont déjà en désaccord sur plusieurs questions, notamment un différend territorial en mer de Chine oriental...
Regain de tensions entre Taïwan et l’OMS
TAIWAN

Regain de tensions entre Taïwan et l’OMS

"Seul le gouvernement démocratiquement élu de Taïwan peut représenter son peuple sur la scène mondiale, pas la Chine", a déclaré le ministère taïwanais des affaires étrangères, appelant l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à "annuler" le contrôle de la Chine pendant la pandémie de coronavirus . L'exclusion de Taïwan de l'OMS, en raison des objections de la Chine qui considère l'île comme l'une de ses provinces, a rendu furieux Taipei, qui affirme que cela a créé des problèmes dans la lutte mondiale contre le coronavirus. Taïwan a donc fait pression pour assister, en tant qu'observateur, à la réunion de ce mois de mai de l'organe de décision de l'OMS, l'Assemblée mondiale de la santé (WHA), bien que des sources gouvernementales et diplomatiques disent que la Chine bloquera cette ...
A Taïwan, trafic de de faux masques chirurgicaux
2019-nCoV, Police et Justice, TAIWAN

A Taïwan, trafic de de faux masques chirurgicaux

De notre stagiaire Mathilda Golaz - Selon le journal taïwanais «Dongsen News», l’apparition de l’épidémie de coronavirus à Taïwan a relancé la demande de masques de protection. En réponse, l’entreprise Kangjiang Taïwan a publié une déclaration soulignant que les masques Kangjiang qui étaient actuellement vendus dans les magasins de beauté n’étaient pas faits pour un usage médical. Cependant, il est apparus que certains commerçants changeaient l'emballage de ces masques pour pouvoir les revendre comme étant des masques chirurgicaux. Face à l’épidémie, et bien que les autorités taïwanaises aient pris des mesures pour affronter la « pénurie de masques », les masques chirurgicaux sont toujours en nombre insuffisant. A tel point que des masques chirurgicaux produits par le fabricant...
54 milliards de dollars investis à Taïwan
TAIWAN

54 milliards de dollars investis à Taïwan

Le ministre de l’économie Shen Jong-chin a annoncé lors de la conférence annuelle de la Taïwan Business Alliance, la signature de lettres d’intention d’investissements avec 23 investisseurs étrangers pour les trois prochaines années. Parmi ces investisseurs étrangers, le Japon est le plus représenté avec huit entreprises, devant les Etats-Unis, Singapour et la Suisse. Shen Jong-chin s’est félicité de cet investissement de 54 milliards de dollars taiwanais, soit 1,52 milliard d’euros, principalement dans les «industries innovantes 5+2». Le ministre a expliqué que le marché taïwanais est devenu attractif pour les entreprises étrangères dans les secteurs des semi-conducteurs, des tablettes et des écrans plats, en raison de la hausse de la demande et sa proximité avec le marché asiatique...
Taipei regrette fortement la condamnation des leaders hongkongais
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Taipei regrette fortement la condamnation des leaders hongkongais

Dans un communiqué de presse, publié sur son site internet, le ministère des affaires continentales, à Taipei, a « fortement regretté » le 17 août la décision prise le même jour par la justice hongkongaise de condamner en appel à des peines allant de six à huit mois de prison trois des leaders du « mouvement des parapluies » de 2014, Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow. Le ministère a rappelé que « la position du gouvernement de la République de Chine (Taïwan) a consisté de manière constante à soutenir l’aspiration de la population hongkongaise à la démocratie, à la liberté, à l’état de droit et aux droits de l’homme ». « La liberté d’expression, la liberté de rassemblement et l’indépendance de la justice représentent une promesse solennelle faite à la population hongkongaise. Le gouve...