Sélectionner une page

TAIWAN

Taipei Act promulgué par le président Donald Trump

Le président américain Donald Trump a promulgué le 26 mars la Loi sur l’Initiative de protection internationale et de renforcement des alliés de Taïwan (Taipei Act) de 2019.

Pour la dirigeante Tsai Ing-wen voit dans cette promulgation «un témoignage de l’amitié et du soutien mutuel Taïwan-Etats-Unis alors que nous travaillons ensemble pour faire face aux menaces globales pesant sur la santé humaine et sur nos valeurs démocratiques partagées».

Déposé par le sénateur Cory Gardner, le texte vise à défendre la participation de Taïwan sous le statut d’observateur aux organisations internationales. Il incite les dirigeants et représentants américains à user de leur influence pour atteindre cet objectif.

Le texte a été adopté à l’unanimité par le Sénat le 11 mars, une semaine après un vote en sa faveur par 415 voix contre zéro à la Chambre des représentants, où il avait été déposé par John Curtis.

La loi prévoit que les Etats-Unis «soutiennent Taïwan dans le renforcement de ses relations diplomatiques officielles ainsi que des autres partenariats avec des pays de la région indo-pacifique et du monde entier».

La loi demande aussi à l’administration américaine de modifier leurs engagements économique, sécuritaire et diplomatique avec les Etats, dont les actions d’importance nuiraient à la sécurité ou à la prospérité de Taïwan. Elle encourage l’accroissement des échanges avec ceux ayant renforcé, amélioré ou rehaussé leurs liens avec Taïwan de manière démontrable.

Selon le texte, Taïwan et les Etats-Unis disposent d’un puissant partenariat économique, les Etats-Unis, deuxième partenaire commercial de Taïwan et Taïwan, le 11e partenaire commercial des Etats-Unis. « Cette relation saine continue à créer des emplois et des opportunités commerciales pour les peuples de part et d’autre », ont indiqué les rapporteurs.

Le ministère des Affaires étrangères, à Taipei, a remercié le gouvernement et le Congrès américains pour « leur soutien unanime à la préservation de l’espace diplomatique de Taïwan, à sa participation internationale, et à l’approfondissement des relations économiques, commerciales et sécuritaires entre Taïwan et les Etats-Unis ».

De son côté, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Geng Shuang, a exhorté Washington à « corriger leur pratique injustifiée, à ne pas mettre en oeuvre la soi-disant « 2019 Taipei Act » et à ne pas entraver la poursuite des relations normales entre les autres pays et la Chine, sinon la Chine répondra avec des contre-mesures résolues ».

Selon lui, la loi « 2019 Taipei Act » a « gravement violé le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, ainsi que les normes de base régissant les relations internationales, et a interféré de manière flagrante dans les affaires intérieures de la Chine ».

Geng Shuang a également rappelé que « plus de 180 pays ont établi des relations diplomatiques avec la Chine, et les Etats-Unis ont établi des relations diplomatiques avec la Chine sur la base du principe d’une seule Chine il y a 41 ans ».

De ce fait, « la loi empêche d’autres pays souverains de développer des relations normales d’État à État avec la Chine, ce qui est une logique d’hégémonie flagrante », a-t-il souligné.

« La question de Taïwan concerne la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine, ainsi que les intérêts fondamentaux de la Chine. La détermination et la résolution du gouvernement et du peuple chinois à sauvegarder leurs intérêts fondamentaux sont inébranlables », a réitéré Geng Shuang.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :