jeudi, janvier 25

Étiquette : souveraineté

Nouvelles tensions entre la Chine et le Vietnam en mer de Chine
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Nouvelles tensions entre la Chine et le Vietnam en mer de Chine

"L'île de Xisha et l'île de Nansha font partie de la Chine, et toute tentative de nier la souveraineté et les droits de la Chine dans la mer de Chine méridionale est invalide et vouée à l'échec", a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères. Depuis mars, la mission permanente du Vietnam auprès des Nations Unies a soumis des notes réitérant sa souveraineté sur les îles Xisha et Nansha, en mer de Chine orientale et reniant la souveraineté et les droits de la Chine dans la mer de Chine méridionale, a expliqué le journal Global Times. "La Chine s'y oppose fermement et a fait des déclarations solennelles au Vietnam", a déclaré Geng Shuang, porte-parole du ministère, lors d'une conférence de presse régulière. Pour ce dernier, le Vietnam a fait des "réclamations illégales" aupr...
Taipei Act promulgué par le président Donald Trump
TAIWAN

Taipei Act promulgué par le président Donald Trump

Le président américain Donald Trump a promulgué le 26 mars la Loi sur l’Initiative de protection internationale et de renforcement des alliés de Taïwan (Taipei Act) de 2019. Pour la dirigeante Tsai Ing-wen voit dans cette promulgation «un témoignage de l’amitié et du soutien mutuel Taïwan-Etats-Unis alors que nous travaillons ensemble pour faire face aux menaces globales pesant sur la santé humaine et sur nos valeurs démocratiques partagées». Déposé par le sénateur Cory Gardner, le texte vise à défendre la participation de Taïwan sous le statut d’observateur aux organisations internationales. Il incite les dirigeants et représentants américains à user de leur influence pour atteindre cet objectif. Le texte a été adopté à l’unanimité par le Sénat le 11 mars, une semaine après un vo...
« Toute tentative visant à diviser la Chine sera vaine »
POLITIQUE

« Toute tentative visant à diviser la Chine sera vaine »

Le président chinois Xi Jinping a déclaré ce 13 octobre à Katmandou que "toute personne qui tentera de diviser la Chine sera écrasée et que toute force extérieure soutenant de telles tentatives serait considérée comme illusoire par le peuple chinois". Le président s'est ainsi exprimé à l'occasion de son entretien avec le Premier ministre népalais K.P. Sharma Oli, qui lui a assuré que son pays soutenait fermement la Chine dans sa défense de sa souveraineté et de son intégrité territoriale, et qu'il respectait la politique d'une seule Chine. "Le Népal n'autorisera aucune force à user de son territoire pour des activités séparatistes contre la Chine", a ajouté K.P. Sharma Oli.
Beijing réagit aux manifestations à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Beijing réagit aux manifestations à Hong Kong

Le 21 juillet dans la soirée, des manifestants jugés "radicaux" par les autorités chinoises ont assiégé et pris d'assaut le Bureau de liaison du gouvernement populaire central à Hong Kong, "défigurant l'emblème national et peint des mots insultants sur le mur". "De tels actes, mettant sérieusement à mal l'état de droit à Hong Kong, représentant un défi flagrant à l'autorité du gouvernement central et touchant au principe d''un pays, deux systèmes', sont absolument intolérables", a écrit l'agence de presse, Xinhua. Le gouvernement réagit à travers l'agence de presse aux manifestations anti-gouvernementales à Hong Kong. "Dans les jours précédents, des manifestants violents ont pris d'assaut le complexe du Conseil législatif à Hong Kong, encerclé le quartier général de la police, atta...
Beijing demande à Washington de ne pas interférer à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Beijing demande à Washington de ne pas interférer à Hong Kong

Le gouvernement chinois a demandé le 29 avril aux Etats-Unis de respecter la souveraineté de la Chine et de cesser de s'ingérer dans les affaires de Hong Kong. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang, a répondu aux propos d'un porte-parole du département d'Etat des Etats-Unis. Ce dernier a fait part de "sa déception" concernant la décision du gouvernement hongkongais d'inculper et d'emprisonner plusieurs organisateurs du mouvement illégal "Occupy Central". Il a également indiqué que les Etats-Unis suivaient de près les amendements proposés au Décret des délinquants fugitifs de la RAS de Hong Kong. "La Chine est très mécontente des propos du porte-parole du département d'Etat des Etats-Unis défiant les faits et la loi et s'y oppose fermement", a ind...
Nouvelles tensions sino-américaines en Mer de Chine
Mers de Chine

Nouvelles tensions sino-américaines en Mer de Chine

Le destroyer USS McCampbell, bâtiment de la marine américaine, est passé à proximité des îles Paracels, archipel contesté de la mer de Chine méridionale revendiqué par la Chine. Cette opération intervient au moment où des discussions commerciales reprennent à Beijing entre négociateurs. La mission du destroyer USS McCampbell entre dans le cadre de la protection de la "liberté de navigation" face aux "revendications maritimes excessives", a déclaré la porte-parole de la Flotte américaine du Pacifique, Rachel McMarr. Dans un communiqué, cette dernière a précisé que le navire est passé à l'intérieur de la zone des 12 milles nautiques, ajoutant que l'opération ne visait aucun pays en particulier et qu'elle n'avait aucune portée politique. De son côté, le ministère chinois des affair...
Des navires américains passent le détroit de Taïwan
TAIWAN

Des navires américains passent le détroit de Taïwan

Le gouvernement chinois a fait part de sa «préoccupation» aux États-Unis après le passage la veille de navires de l'US Navy par le détroit de Taïwan, qui sépare la Chine continentale de l'île. En réponse, Rachel McMarr, porte-parole de la flotte américaine dans le Pacifique, a assuré que «l'US Navy continuera à voler, à naviguer et à opérer partout où le permettent les lois internationales». «La Chine suivra avec attention et restera informée de tout passage par le détroit de Taïwan de navires de guerres américains, et a déjà exprimé sa préoccupation aux États-Unis», a déclaré lors d'une conférence de presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang. Ce dernier a demandé à Washington de respecter le «principe de Chine unique» afin de ne pas «nuire a...
Des bombardiers américains survolent les mers de Chine
Amériques, Mers de Chine

Des bombardiers américains survolent les mers de Chine

Le ministère chinois de la Défense a dénoncé le 27 septembre le survol, jugé "provocateur" par des bombardiers américains, des mers disputées de Chine méridionale et orientale. Le Pentagone a annoncé le 26 septembre que plusieurs B-52 avaient participé cette semaine à une opération conjointe avec des chasseurs japonais en mer de Chine orientale. D'autres de ces bombardiers ont également traversé "l'espace aérien international" en mer de Chine méridionale. "Nous nous sommes toujours résolument opposés au comportement provocateur des avions militaires américains en mer de Chine méridionale et nous continuerons à prendre les mesures nécessaires pour y faire face efficacement", a déclaré Ren Guoqiang, porte-parole du ministère chinois de la Défense. "Nous traversons juste une de ces p...
Publication d’une étude sur les décisions arbitrales sur la mer de Chine méridionale
Mers de Chine

Publication d’une étude sur les décisions arbitrales sur la mer de Chine méridionale

Une étude sur «les décisions arbitrales concernant la mer de Chine méridionale» vient d’être publiée par la Société chinoise du droit international (Chinese Society of International Law, CSIL). Ce document, intitulé «Les décisions arbitrales sur la mer de Chine méridionale : une étude critique», dénonce la politique de l’administration philippine d'Aquino III, qui aurait selon Le Quotidien du Peuple «initié unilatéralement un arbitrage sur des litiges entre la Chine et les Philippines en mer de Chine méridionale en janvier 2013». https://www.chine-magazine.com/la-decision-de-la-cpa-fait-deja-debat En effet, les Philippines ont fait appel à la Cour Permanente d’Arbitrage, qui a rendu deux décisions en octobre 2015 et en juillet 2016. https://www.chine-magazine.com/details-verdit...
Mer de Chine : Rodrigo Duterte change de ligne
Asie/Pacifique, Mers de Chine, MONDE

Mer de Chine : Rodrigo Duterte change de ligne

Le président philippin Rodrigo Duterte a annoncé ce jeudi 6 avril avoir ordonné à ses militaires de se déployer sur certains îlots de l'archipel des Spratleys et revendiqués par Manille en mer de Chine méridionale, pouvant provoquer la colère de Beijing. "Il semble que tout le monde aille se servir sur les îles là-bas, alors nous ferions mieux d'aller habiter sur celles qui restent vacantes", a déclaré le chef de l'Etat aux journalistes lors de la visite d'une base militaire sur l'île de Palawan, dans l'ouest de l'archipel. "J'ai ordonné aux forces armées de les occuper tous", a déclaré Rodrigo Duterte. "Construisez-y des infrastructures et hissez le drapeau philippin", a-t-il poursuivi. Il a indiqué que Manille revendiquait "neuf ou 10" îles, récifs ou cayes des Spratleys, su...
Une « seule Chine » prévient Barack Obama à Donald Trump
Amériques, MONDE

Une « seule Chine » prévient Barack Obama à Donald Trump

L'actuel président américain Barack Obama a mis en garde son successeur Donald Trump contre la possibilité d'une réaction "très significative" de la Chine, s'il met fin au principe d'une "seule Chine", par rapport à Taïwan. La politique d'une "seule Chine" est "au coeur de la conception qu'a (la Chine) de sa nation", a souligné le président sortant. "Donc si vous souhaitez mettre fin à cette entente, vous devez penser aux conséquences qui en découlent, parce que la Chine ne va pas considérer cela comme elle considère d'autres questions", a indiqué Barack Obama. Pour ce dernier, ce principe relève de "l'essence même de la façon dont les Chinois se voient et leur réaction sur cette question pourrait être très significative". En effet, le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, s'est...
Le drone de la discorde
Amériques, Mers de Chine

Le drone de la discorde

Beijing a annoncé son intention de rendre aux Etats-Unis le drone sous-marin de l'US Navy saisi en mer de Chine méridionale, dénonçant au passage le battage médiatique américain. Un navire chinois s'est emparé jeudi 15 décembre d'un drone sous-marin appartenant à l'équipage civil du USNS Bowditch. Le navire océanographique évoluait à quelque 50 milles marins au large des Philippines, a affirmé le lendemain Washington. Cette sonde, non militaire, était utilisée pour mesurer la salinité et la température de l'eau, "des informations cruciales pour la flotte des sous-marins américains", selon le Pentagone. Le navire était en train de retirer de l'eau deux sondes, quand un bateau chinois spécialisé dans le soutien et le secours aux sous-marins a attrapé l'un des deux engins, d'après l'arm...
Remise en cause du principe d’une « seule Chine »
Amériques, MONDE

Remise en cause du principe d’une « seule Chine »

Ce dimanche 11 décembre, le président élu des Etats-Unis Donald Trump a menacé de ne plus reconnaître une "seule Chine", suscitant des inquiétudes de la part des autorités chinoises. "Je ne sais pas pourquoi nous devons être liés à une politique d'une +Seule Chine+, à moins que nous passions un accord avec la Chine pour obtenir d'autres choses, y compris sur le commerce", a déclaré Donald Trump sur la chaîne Fox. La Chine s'est dite "gravement préoccupée" ce lundi 12 décembre par les déclarations du président américain élu, qui a menacé d'entretenir des relations avec Taïwan en dépit des engagements pris depuis 1979, vis-à-vis de Beijing. "Si Washington devait revenir sur cet engagement, il ne saurait plus être question de croissance saine et régulière des relations sino-américain...
Mer de Chine méridionale : Chine vs Etats-Unis
Mers de Chine, MONDE

Mer de Chine méridionale : Chine vs Etats-Unis

Le président américain Barack Obama a de nouveau appelé la Chine à reconnaître la décision de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye concernant la mer de Chine méridionale. "La Chine doit se montrer plus responsable à mesure qu'elle gagne en influence et éviter les démonstrations de force dans ses contentieux avec des pays plus modestes, comme celui de mer de Chine méridionale", a estimé le président américain dans un entretien sur CNN. "Quand vous signez un traité qui suppose un arbitrage international sur les questions maritimes, le fait d'être plus gros que les Philippines, le Vietnam ou tout autre pays (...) ne justifie pas que vous alliez montrer vos muscles. Vous devez vous conformer au droit international", a ajouté ce dernier. Barack Obama s'est entretenu avec son homologue, ...