Plus de 10.000 étudiants français se rendent chaque année en Chine pour y étudier. Ce bonus sur un CV est aussi un moyen plus personnel de s’ouvrir au monde.

La Chine attire de plus en plus d’étudiants français. On y compte plus de 2000 établissements d’enseignement supérieur et les partenariats sino-français se sont multipliés ces dernières années. Mais attention : la Chine demande des capacités d’adaptation !

1/ Principale raison de vouloir partir : apprendre le chinois.

Le chinois est l’une des langues les plus difficiles au monde, mais elle et parlée par des milliards di’individus en Asie et en Occident. Toutefois, il n’est pas nécessaire de parler couramment la langue pour étudier en Chine. Les plus grandes universités du pays (Tsinghua, Jiao-tong, Fudan, Zhejiang…) ont mis en place des départements destinés aux étudiants étrangers pour qu’ils y apprennent la langue.

Connues sous le nom de « facultés des échanges internationaux » ou « centres internationaux culturels et linguistiques », ils regroupent des étudiants de toutes les nationalités autour de programmes spécifiques.

Si vous voulez entreprendre une formation en mandarin, certaines universités chinoises demandent souvent aux étudiants de justifier leur niveau de chinois, avec un certificat HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi). Ce test a été créé par les autorités chinoises sur le modèle du TOEFL (Test of English as a Foreign Language), qui sert à évaluer le niveau d’anglais.

2/Une expérience déroutante

La Chine n’est pas faite pour tout le monde. Il faut faire face à un monde totalement différent, du climat à l’alimentation en passant par la manière de se comporter ou la pédagogie, tout y est différent.

3/ Un atout de poids sur le CV

Toutes les entreprises françaises et internationales veulent être présentes dans cette seconde puissance économique mondiale, qu’est devenue la Chine. Si vous envisagez de faire une carrière à l’étranger, la Chine est idéal pour se former. Et si vous souhaitez ensuite travailler en France, votre expérience en Chine sera un élément important sur votre CV car elle démontre de véritables capacités d’adaptation.

3/ Des accords avec les écoles françaises existent

La Chine n’attire pas que les entreprises, elle attire aussi les établissements d’enseignement supérieur, les écoles de commerce et les écoles d’ingénieurs. Celles-ci ont noué des partenariats avec des universités chinoises qui facilitent la mobilité des étudiants.

4/Une vie étudiante bon marché

Le budget peut varier de 400 à 700 € par mois, selon l’endroit où vous irez étudier. Beijing et Shanghai sont plus chères que les villes de l’intérieur du pays, comme Kunming, Wuhan, Chingking, Chang’a… Le loyer constitue la principale dépense puis les transports. Certaines universités proposent des logements en résidences universitaires et la colocation est très développée dans les grandes villes. Les prix de l’alimentation et des loisirs sont peu élevés.

Toutefois, les frais de scolarité, selon la discipline et l’université, peuvent varier de quelques centaines à quelques milliers d’euros. Dans la majeure partie des cas, les frais de scolarité varient entre 2.000 et 3.000 €, mais certaines universités vont bien au-delà.

Si un accord d’échange est mit en place avec une université, les prix seront alors négociés et au plus juste. Il est d’ailleurs possible qu’il n’y ait pas de frais supplémentaires à payer.

5/ Des possibilités de financement

Soucieux d’attirer les étudiants étrangers (notamment européens) dans ses universités, le gouvernement chinois a développé un programme spécifique de bourses d’études, géré par le CSC (China Scholarship Council). Pour obtenir cette bourse d’études chinoise, il faut les résultats obtenus aux examens, l’assiduité et la ponctualité dans les études, et le comportement dans les études.

Pour obtenir une bourse d’études, vous devez remplir et remettre à votre établissement le « formulaire pour attribution des bourses d’études des étudiants étrangers par l’évaluation annuelle ». Votre établissement donne son avis et le transmet au CSC pour examen et approbation. Il existe différents types de bourses pour étudier en Chine.

Pour étudier à Taïwan, il existe le centre de ressources éducatives qui offre plusieurs types de bourses aux étudiants étrangers. Pour en savoir plus, http://www.edutaiwan-france.org/.